Nearly all the posts are bilingual.
Presque tous les articles sont bilingues.

English spoken. On parle français. (وكمان منفهم عربي، حبيبي)

Most of this blog's contents is subject to copyright. For instance, many of the latest illustrations I've made myself. I'm the cooperative type. If you intend to borrow some material, please contact me by leaving a comment. :-)
La plupart du contenu de ce blog est soumis aux droits d'auteurs. Par exemple, nombre des illustrations les plus récentes sont faites par moi. Je suis du genre coulant. Si vous comptez emprunter du contenu, SVP contactez-moi en laissant un commentaire. :-)

Monday, December 31, 2007

The future is now

It's amazing what can be done nowadays, in the XXIst century. Real-life science-fiction.
The weather forecast, which used to predict the weather we would be having the next day, then the next three days, now makes reliable announcements over 5 days.
And yesterday, on a lebanese station, they even announced what kind of weather we would be having THE NEXT YEAR!
Waow.
Okay, I have to leave you now, I've been on the net since last year, and I'm getting a little tired of it.


C'est fou ce qu'on peut faire, de nos jours, au XXIème siècle. De la vraie science-fiction.
La météo, qui nous donnait le temps qu'il ferait le lendemain, puis sur trois jours, fait dorénavant des annonces fiables à 5 jours.
Et hier, sur une chaîne libanaise, ils ont même annoncé le temps qu'il allait faire L'ANNÉE SUIVANTE!
Waow.
Bon, je vous laisse, je suis sur le net depuis l'année dernière, et j'en ai un peu assez.

Saturday, December 22, 2007

Noël

Just a few words, in advance in the (likely) case I'm very busy in the upcoming days.
I see Christmas firstplace, not as an arbitrary consumerist joy, nor as a great community midnight christian mass, but as the symbol, the perpetuated memory of the message which counts most, since the very first time. This is ideally expressed by the faithful translation of the original Text:
"Peace on Earth, and goodwill to the children of Humankind."
As for the rest of the formula... actions count far more than words. It is by being worthy of our Creator that we give him the most glorious praise of all.
There is no happiness without peace; and peace, outer and inner peace, is the foundation of happiness.
To all of you, children of Humankind, wherever you are, whatever your belief, color, language, culture, age...
In this day, I universally wish you peace and goodwill.


Juste quelques mots, en avance au cas (probable) où je serais très occupé dans les jours qui viennent.
Je vois Noël avant tout, non comme une joie consumériste arbitraire, ni comme une grande messe chrétienne de minuit en communauté, mais comme le symbole, le souvenir perpétué du message qui compte le plus, depuis toute la première fois. Cela s'exprime idéalement par la traduction fidèle du Texte d'origine:
"Paix sur la Terre, et bonne volonté aux enfants de l'Humanité."
Quant au reste de la formule... les actes valent bien plus que les mots. C'est en étant dignes de notre Créateur que nous lui rendons le plus glorieux des hommages.
Il n'y a pas de bonheur sans paix; et la paix, extérieure et intérieure, est la fondation du bonheur.
A vous tous, enfants de l'Humanité, où que vous soyiez, quelle que soit votre croyance, votre couleur, votre langue, votre culture, votre âge...
En ce jour, je vous souhaite universellement paix et bonne volonté.

Tuesday, December 18, 2007

TINTIN! Mille sabords!

TINTIN! Blistering barnacles!
In The Red Sea Sharks, Tintin takes down a slaver ring that was tricking Africans going to the Mecca pilgimage.
Some skinflints in the Egyptian authorities just had that album censored and prohibited from import, without giving motives.
Tintin's adventures had been published in arabic, by an egyptian editor, for 30 years now.
Your guess is as good as mine...
Abdallah Ben Kalish Ezab! Where are you going with that illicit comic book, you little scamp?

Dans Coke en Stock, Tintin démantèle un trafic d’esclaves africains lors du pèlerinage de La Mecque.
Des pignoufs parmi les autorités Egyptiennes viennent de faire censurer cet album, prohibant son importation, sans donner d'explications.
Les aventures de Tintin étaient publiées en arabe par une maison d'édition égyptienne depuis 30 ans.
Chacun se fera sa propre idée...
Abdallah Ben Kalish Ezab! Où vas-tu avec cette bédé prohibée, garnement?


''Grrr! Ruffians! Platypodes! Saprophytes! Pithecanthropes! Buccaneers! Zapotecs! Phylloxera! Horcruxes! Cracmols! Myxomycetes! Ziggurats! Hymenopteres! Sombreros! Bachi-bouzouks! Apaches! Cynocephales! Hermaphrodites! Sternuations! Orycteropes! Coryzas! Nemathelmintes! Idiosyncrasies! Metastases! Microcephales! Camemberts! Oxymorons! Hypogeas! Pidgins! Lepidopterae! Trismus! Ifrits! Calamars! Anatidae! Charlatans! Monozygotes! Narcissics! Tchang-Kai-Cheikhs! Popocatepetls!''
"Grrr! Ruffians! Platypodes! Saprophytes! Pithecanthropes! Buccaneers! Zapotecs! Phylloxera! Horcruxes! Cracmols! Myxomycetes! Ziggurats! Hymenopteres! Sombreros! Bachi-bouzouks! Apaches! Cynocephales! Hermaphrodites! Sternuations! Orycteropes! Coryzas! Nemathelmintes! Idiosyncrasies! Metastases! Microcephales! Camemberts! Oxymorons! Hypogeas! Pidgins! Lepidopterae! Trismus! Ifrits! Calamars! Anatidae! Charlatans! Monozygotes! Narcissics! Tchang-Kai-Cheikhs! Popocatepetls!"

Friday, December 14, 2007

11th of June, 2010

I think we can expect another major action from Al-Qaeda at this date.
The pattern is clear: the 11th of every equinox and then solstice month, every 3 years. Or, if you prefer, the 11th of every third month in the year, every third year.
- September 11th, 2001: New York.
- March 11th, 2004: Madrid.
- December 11th, 2007: Algiers.
9/11/01, 3/11/04, 12/11/07... the next item in the list is obviously 6/11/10!
Already, when I heard about Madrid, at the exact same date the other side of the calendar, I was immediately sure it was Osama. No matter what the Ass-enar claimed.
So, if you know someone high up in the special/secret services, please pass the word.
Unfortunately, I haven't spotted a pattern for the cities, and most likely there isn't one. (Perhaps a new continent each time, so expect Asia to be likely?)
But it seems that maybe "Doctor" Al-Zawahiri or one of his planners is very fond of astrology or numerology.
Note to self: stay at home on 6/11/2010, no matter how pleasant the weather that day with the global warming.
P.S.: Al-Zawahiri just declared the Annapolis conference for M-E peace "a treason". I'd love to snicker at so much predictability. Alas, considering I expect no miracle from the typical peace conference of close-to-expiry-date U.S. governments (especially THIS one!), I'm not even amused. Osama's goggle-eyed buddy is choking needlessly on his beard. Ain't no "danger" of Peace coming out from their farce.


11 Juin 2010
Je pense qu'on peut s'attendre à une autre action majeure d'Al-Qaïda à cette date.
Il y a une régularité évidente: le 11 de chaque mois d'équinoxe puis de solstice, tous les 3 ans. Ou, si vous préférez, le 11 de chaque troisième mois, tous les 3 ans.
- 11 Septembre 2001: New York.
- 11 Mars 2004: Madrid.
- 11 Décembre 2007: Alger.
11/9/01, 11/3/04, 11/12/07... le suivant de la série est à l'évidence le 11/6/10!
Déjà, quand j'ai appris pour Madrid, exactement à la même date de l'autre côté du calendrier, j'ai tout de suite été persuadé que c'était Oussama. Quoi qu'en dise l'Azenar naze.
Alors, si vous connaissez quelqu'un de haut placé dans les services secrets/spéciaux, faites passer l'info SVP.
Malheureusement, je n'ai pas remarqué de suite logique pour les villes, et il n'y en a probablement pas. (Peut-être un nouveau continent à chaque fois, donc s'attendre à l'Asie?)
Mais il semblerait que "le Docteur" Al-Zawahiri ou l'un de ses planificateurs soit féru d'astrologie ou de numérologie.
Mémo à moi-même: rester à la maison le 11/6/2010, quel que soit le beau temps ce jour-là avec le réchauffement climatique.
P.S.: Al-Zawahiri vient de déclarer la conférence d'Annapolis pour la paix au M-O "une trahison". J'aimerais rigoler devant tant de prévisibilité. Malheureusement, comme je n'espère aucun miracle de la typique conférence de paix des gouvernements U.S. approchant la date de péremption (surtout de celui-là!), ce n'est même pas drôle. Il s'étouffe d'offuscation dans sa barbe pour rien, le pote binoclard d'Oussama. Y'a pas de "danger" que la Paix en résulte, de leur comédie.

Wednesday, December 12, 2007

Ay, caramba!

Free fall

A Lebanese falls from the top of a skyscraper.
At the 200th floor, he says: "So far, I'm allright."
At the 150th floor, he says: "So far, I'm allright."
At the 100th floor, he says: "So far, I'm allright."
At the 50th floor, he says: "So far, I'm allright."
At the 25th floor, he says: "So far, I'm allright. But I'm worried about the ground floor..."

Same for the country, in general: "So far, we're allright". It's not Armageddon YET, right?
But I have a feeling that somebody doesn't like us. Call it a hunch... :-(
"Something is rotten in the state of Lebanon." (Sheikh Esbir)

Vaya con Dios, Frankie. You served your country till the end.
"Honour. Sacrifice. Loyalty." That's our Army.

[Not the end of the world YET / Pas ENCORE la fin du monde]
Chute libre

Un Libanais tombe du haut d'un gratte-ciel.
A la hauteur du 200ème étage, il dit: "Jusqu'ici, ça va."
A la hauteur du 150ème étage, il dit: "Jusqu'ici, ça va."
A la hauteur du 100ème étage, il dit: "Jusqu'ici, ça va."
A la hauteur du 50ème étage, il dit: "Jusqu'ici, ça va."
A la hauteur du 25ème étage, il dit: "Jusqu'ici, ça va. Mais c'est pour le rez-de-chaussée que je m'inquiète..."

Pareil pour le pays en général: "Jusqu'ici, ça va". Ce n'est PAS ENCORE l'Apocalypse, n'est-ce pas?
Mais j'ai l'impression que quelqu'un ne nous aime pas. Une intuition, comme ça... :-(
"Il y a quelque chose de pourri au pays du Liban." (Sheikh Esbir)

Vaya con Dios, Frankie. T'as servi ton pays jusqu'au bout.
"Honneur. Sacrifice. Loyauté." C'est ça, notre Armée.

Sunday, December 2, 2007

Ben 16, the movie

News dispatch:
"Pope strikes at atheism in second encyclical."
Why do I suddenly feel like I'm hearing the CEO of Evian criticizing Coca-Cola? :-)

One day, the CEO of Coca-Cola goes to see the Pope.
He offers $15 million for the Lord's Prayer to say for now on: "Give us today our daily Coca-Cola."
Needless to say, the Pope refuses. The businessman then offers him 20 million, then 30, then 50, $100 million!
He gets shown to the door by the Swiss Guards, and he's lucky not to get kicked out.
He leaves, mumbling along the way: "Our daily bread, our daily bread... Dang, just HOW MUCH did the bakers pay him, anyway?!?"



Dépêche de presse:
"Le pape, dans sa deuxième encyclique, pourfend l’athéisme."
Pourquoi subitement j'ai l'impression d'entendre le PDG d'Evian critiquant le Coca-Cola? :-)

Un jour le PDG de Coca-Cola va voir le Pape.
Il lui propose 15 millions de dollars pour que dorénavant, dans le
Notre Père, on récite: "Donnez-nous aujourd'hui notre Coca-Cola quotidien."
Bien entendu, le Pape refuse. L'industriel lui propose alors 20 millions, puis 30, puis 50, 100 millions!
Il se fait reconduire à la porte par les gardes suisses, et c'est tout juste si on ne le jette pas dehors sans ménagements.
Il s'en va en grommelant:
"Notre pain quotidien, notre pain quotidien... Mais bon sang, COMBIEN ils lui ont donné, les boulangers?!?"

Friday, November 30, 2007

Conviviality.

The lebanese are very convivial people. We live, breathe, eat and drink conviviality. "Hi, keefak, ça va?"

Is there any other country where people commonly use three languages in a same sentence without ever getting mixed-up? Yaané, peut-être, I don't know. ;-)

I've estimated that if you meet another random Lebanese person in the street and start chatting, there's a 50% chance you'll discover yourselves a common acquaintance. Eza baddak, déjà we're friends.
(Provided we don't get into political talk, or there's a 50% chance we're deadly enemies! Until the next change in alliances. Ooh, ya mamy!)

That's what comes from a small country with big social networks. The link might even be somebody living on the other side of the planet.

And I'm always amazed at how easy it is to meet a Lebanese person someplace random in the world.
As they say, "the Phoenicians have traveled everywhere, even discovering America before Columbus". Eh walla! Really c'est vrai.

How many people know the location of Swaziland, Belize, Svalbard or Baluchistan?
How many people DO NOT know exactly where on the map Lebanon is? :-)

Modesty aside, I am deeply convinced of this: stable peace in Lebanon is not only vital for us, or for the Israeli-Palestinian conflict. We have a priceless role inspiring the whole world by our example, especially today. This place is a laboratory of common living between many different cultures. A small-scale model of Earth, in a way.
In most countries, communities are drawn into a cultural and social "melting-pot". In Lebanon, we are all lebanese, but we retain our complete specificity. Nobody tries to assimilate the others, in fact nobody could. And yet nobody just "stays in their corner". We live together, meet, work, make friends on a daily basis, "just like that".

If we could just get beyond accursed politics, we'd be truly blessed.
But can we? Are many enough of us wise enough? To be or not to be...



Les libanais sont des gens très conviviaux. Nous vivons, respirons, mangeons et buvons la convivialité. "Hi, kiffak, ça va?"

Y a-t-il un seul autre pays où les gens utilisent couramment trois langues dans une même phrase sans jamais s'y perdre?
Yaané, peut-être, I don't know. ;-)

J'estime que si vous rencontrez dans la rue un autre Libanais au hasard et entamez la conversation, il y a 50% de chances pour que vous vous découvriez une connaissance commune.
Eza baddak, déjà we're friends.
(A condition qu'on ne parle pas de politique, sinon il y a 50% de chances pour que nous soyions ennemis mortels! Jusqu'au prochain changement d'alliances.
Ouh, ya mamy!)

C'est la conséquence d'être un petit pays avec de grands réseaux sociaux. Le lien pourrait même être quelqu'un qui vit à l'autre bout de la planète.

Et je suis toujours impressionné par la facilité avec laquelle on peut rencontrer une personne libanaise n'importe où dans le monde.
Comme on dit, "les Phéniciens ont voyagé partout, et même découvert l'amérique avant Colomb".
Eh walla! Really c'est vrai.

Combien de personnes connaissent l'emplacement du Swaziland, du Bélize, du Svalbard ou du Baloutchistan?
Combien de personnes IGNORENT l'emplacement exact du Liban sur la carte? :-)

Modestie mise à part, je suis profondément convaincu de ceci: une paix stable au Liban n'est pas seulement vitale pour nous, ou pour le conflit Israélo-Palestinien. Nous jouons un rôle inestimable en inspirant le monde par notre exemple, tout particulièrement aujourd'hui. Cet endroit est un laboratoire de coexistence entre de nombreuses cultures différentes. Une maquette de la Terre en miniature, d'une certaine façon.
Dans la plupart des pays, les communautés sont attirées vers un "melting-pot", un creuset culturel et social. Au Liban, nous sommes tous libanais, mais nous gardons notre spécificité entière. Personne n'essaie d'assimiler les autres, en fait personne ne le pourrait. Et néanmoins personne ne "reste dans son coin". On vit ensemble, on se rencontre, on travaille, on se fait des amis chaque jour, "tout simplement".

Si nous pouvions seulement dépasser cette maudite politique, nous serions vraiment bénis.
Mais en sommes-nous capables? Y a-t-il un assez grand nombre de nous qui sont suffisamment sages? Etre ou ne pas être...

Wednesday, November 28, 2007

''Nié khatim Fatima?'' - Ulema Fadlallah, part 2

New fatwa from Fadlallah (read in the press)
Ulema Mohammad Hussein Fadlallah issued on tuesday, Nov 28th 2007, an avant-guarde fatwa stating that «woman can respond to the physical violence of man against her by a same violence, in a setting of self-defense». He called «for her to be freed from the violence exerted against her, be it physical, social, psychological, educational or within the family home».
The Ulema insisted that «islam does not allow man to exert violence whatsoever over woman, be it by depriving her of her legal rights or in the language». Sayyed Fadlallah also reasserted «the respect of woman's rights at work and within the family, and the appreciation of her sacrifices in every domain».

This speaks by itself. Looks like the top Shiite wants to change the base Shiite's mentality in-depth, by direct orders from Allah...
Frankly, I feel proud to belong to the arab country where apparently Islam makes the most efforts to evolve. This is the optimal method. You can't rush the backwards people, especially from the outside.
Just for that, Lebanon is extremely valuable to the world. Let's hope the Big Deciders, in this extremely sensitive time, show more sense than "sittive" and preserve the unique specificity of this entity. The gem of the East, damn right!
Maybe Lebanese society, like the grain of sand crystallizing the pearl, will be the seed of change that'll make fanatism and terrorism vanish from a world that today is shutting in on itself like an oyster. One can fantasize, right? Yalla, koullouna!


Nouvelle fatwa de Fadlallah (lu dans la presse)
L’uléma Mohammad Hussein Fadlallah a émis le mardi 27 Novembre 2007 une fatwa avant-gardiste selon laquelle «la femme peut répondre à la violence physique de l’homme contre elle par une même violence, dans le cadre de l’autodéfense». Il a appelé «à ce qu’elle soit délivrée de la violence qu’on exerce contre elle, qu’il s’agisse d’une violence physique, sociale, psychologique, pédagogique ou au sein du domicile familial».
L’uléma a précisé que «l’islam ne permet pas à l’homme d’exercer une quelconque violence sur la femme, que ce soit en la privant de ses droits légaux ou dans le langage». Sayyed Fadlallah a par ailleurs réaffirmé «le respect des droits de la femme au travail et dans la famille, et l’appréciation de ses sacrifices dans tous les domaines».

Ça parle tout seul. On dirait que le chiite du sommet veut changer en profondeur la mentalité du chiite de base, sur ordre direct d'Allah...
Honnêtement, je me sens fier d'appartenir au pays arabe où apparemment l'islam fait le plus d'efforts pour évoluer. C'est la méthode optimale. On ne peut pas brusquer les sous-développés, surtout de l'extérieur.
Rien que pour ça, le Liban est extrêmement précieux pour le monde. Souhaitons que les Grands Décideurs, en cette période charnière, ne soient pas trop "gonds" et préservent la spécificité unique de cette entité. Le joyau de l'Orient, diantre oui!
Peut-être que la société libanaise, telle le grain de sable cristallisant la perle, sera le germe du changement qui fera disparaître le fanatisme et le terrorisme dans un monde qui aujourd'hui se referme sur lui-même comme une huître. On peut fantasmer, non?
Yalla, koullouna!

Friday, November 23, 2007

''Nié khatim Natascha''? DOURAK!

Yin & Yang
MASSACRE OF THE INNOCENT

"We want no Natacha"? IMBECILE!

People are morons. Here's a fundamental truth of the Universe finally revealed. (Einstein himself had foretold it.)
Primitive people don't like having girls.

To the Arabs, the woman has one-quarter of a man's intelligence, according to islamic tradition. A sizeable number of Sunnis in Lebanon convert to Shiites. Because in both cases, the girl inherits half of a boy's share (even among Chritians, those cretins!)... but at least with Shiites, in the absence of a son, the daughters have priority to inherit from their parents. With Sunnis, men always come first, and an uncle may leave his brotherless nieces completely destitute. It's happened several times. So, parents who only have daughters convert to protect them from too stupid a tradition, just in case. Shiite sheikhs aren't fooled, but they aren't inhumane either, and switching Islams in Lebanon is as simple as an administrative formality. Allah reads in the hearts and will acknowlwdge His own ones.

In Egypt, almost all women are excised. This is anti-islamic, but in darn conformity with male pithecanthropus tradition. Woman's sex is man's property, for it is the location of his "honor", a pleasant term to describe the egotistic pride of savages with a smog-clouded calvarium. The woman copulates if, when and how it fits her bearded owner, like any cattle that he paid good money for. The initial farmer/cattle trader is the father, then all the family's men, and finally the husband. Virginity is the exclusive property of the phallus, and females aren't supposed to feel any sexual pleasure, so men correct the small error that Allah forgot to erase from the serial model's blueprints. It's bad enough already that this profligate skirt, through the satanic witchcraft of her shapes, her voice, her glances, her hair and her hormones, has the power to turn mad with concupiscent desire any pure man unfortunate enough to run into them on his way to the Sternness Heaven (and its 70 nymphomaniac virgin geishas). What, should they ALSO enjoy sex, those vile temptresses, sharers of bitten apple, cursed repository of Temptation, friends of the Serpent? Swiftly now, snip-snip!

To pretend there is egalitarianism, little boys get a close-cut circumcision (sheesh, that Creator loved wasting details!), since ancient Jews, and ditto in a near-systematic fashion among those upstanding pious Americans, so that the absence of a foreskin makes the female yôni indispensable to the pleasure of man's lingam, since he can no more count on his helpful hand to commit the supreme sin: missing an opportunity to grow and multiply.

First massacre, and one which has the (dubious) merit of not attempting to hide itself: the "honor crime". Supreme crime against the male's honor, that the woman attempt to dispose of what she carries without owning it, that part of her body bought for a hefty price. If a woman lets her cow-boy's honor wander about, she gets shot down. And in many lands of Islam, including Lebanon, the Law states that this crime isn't one, so there's acquittal, release, case dismissed!
To such an extent that if, for instance, the husband of my twice remote cousin enjoys swinging between couples, I, as a family member, am entitled to feel tainted in the honor which I am co-owner of by divine right, and if such is my fancy I'll just go and slit the throat of its impure receiver, earning the public esteem of all Phallocratistan. "Now, THERE's a REAL man!" ):-P

Ulema Mohammad Hussein Fadlallah
And still... take a good look at the bearded gentleman above. This is Ulema Mohammad Hussein Fadlallah. He's the spiritual master of shiite Hezbollah, their second sacred religious reference after the Iranian Revolution Guide, "second sole master on board after God", socio-religious-wise. When he speaks, lebanese chiites listen with such great respect, that Pope Youssef Ben Sixteen would be green with envy. Well, in August 2007 this man has issued a fatwa strictly condemning "honor crimes" as being contrary to Islam. A true social revolution, according to several anthropologists and sociologists. Sayyed Fadlallah, ulema, i.e. a scholar who's a reference in Religion after lengthily studying it in the officially acknowledged circuit, is also notoriously known as a progressist and defender of women's rights. He reforms the muslim world from the inside. He's an islamist, yes, absolutely. He is also a wise man. Whether you like him or not, you have to respect him. People like him are precious for the advancement of the world.
Whaddayaknow... Hezbollah is far less primitive than Mister Bush (he who never lies, ha ha ha!) wishes to virtuously convince us. It's not either the close ally of sunnite Bin Laden, in spite of their common anti-Zionism. And Iran, which isn't limited to the sole Mohammad Ahmadi Nejad (fortunately!), is far less backwards socially than Saudi Arabia, mother land of Wahhabism and of the September 11th 2001 authors, it is an objective fact.

Look way up there: "Knowledge is power". The stupid lies of Bush and Co have only weakened the United States, by vilifying their opponents even at the price of brazen lies. In fact Saddam turned out to be the best stabilizing factor of a country like Iraq, and with hindsight all his crimes were a lesser evil! Dominique de Villepin had said it clearly, BEFORE the big goof-up was committed by the Guantanamian and Abughraibist defenders of Human Rights. "Today we know", yes indeed. But whe could already know before. By Knowledge. Gnôthi seauton.

Another more sneaky crime, and in peace time furthermore: the genocide (it's not too strong a word) of girls and women in India and China. In India, there's that accursed dowry. In China, the son takes care of his elderly parents, while the daughter's good only to marry and leave. Infanticide has been commonplace for centuries: if you have a daughter, and you don't like it, do like with puppies, a hole in the ground and that's the end of it. Girls are far less schooled, which sentences them to social stagnation. They're less loved, therefore less well fed, and in case of sickness they're less cared for, hence a marked over-mortality throughout childhood: straight double that of boys. And for a few years now, with the marvellous alliance of modern technology and sub-animalistic archaism, performing amniocentesis or prenatal echography can even spare you the "bother" of delivering a child into this world if its gender is unwanted, by immediately aborting. Even better yet, Science is so amazing, you can get artificial insemination to avoid the mere CONCEPTION of a daughter, praise the ancestors spirits.

China and India represent around 2 billion people, one third of the whole planet. The smallest imbalance in proportion is automatically mass-amplified, and in the present case proportions ARE NOT the smallest. In result, there are already 190 million women in Asia "missing", to say it delicately. Three times the population of France. More than all the women in the USA. Mass slaughter, sneaky genocide, insane extermination, demented delirium, banal barbary...
After doing the math, if instead of the normal ratio of 105 women for 100 men there are only 93 (according to population census), ONE OUT OF 8 GIRLS ARE MISSING, weren't born, or didn't survive. It's not a supposition, it's a frightfully real fact. At the Mother Teresa Foundation, 9 out of 10 abandoned children are girls. It's getting steadily worse. NGOs expect the girl deficit to double 20 years from now. One out of 4 girls... Oy gevalt, the Nazis didn't do much worse.

Quite obviously, the first consequences to appear are the negative ones, in their full ignominy. Reverse polygamy is becoming commonplace: a young woman simultaneously marries a man and all of his brothers, creating an "inverted harem", polyandry in tech talk. (OK, I admit, one can think of a worse fate. ;-) In poor countrysides, young girls (12-13 years will do) are often kidnapped, then sold and "married" by force to men who have grown weary of celibacy. In the worst cases, baby girls are bought; they'll be raised as obedient all-purpose housemaids (the only difference with a slave, is that both don't get paid!), then once she reaches puberty she'll do an optimally docile wife for the household's son.

As a result, in some villages (the poorest, naturally), one third of girls are missing, sometimes two thirds, and boys are three times as many... when it's not the whole village that's populated exclusively by males!

And yet... popular chinese tradition itself says it: "It takes a boy and a girl for the pair to be complete." Feminine and masculine, yin and yang, paramount for the harmony of Cosmos, their union forming a balanced Whole. See those two little ninja bunnies, way up there? They're Yin and Yang, yo! From the cartoon Yin-Yang-Yo!
"In a world of chaos and disarray,
Brother and sister save the day."

They're twins, are learning the secrets of Wu-Fu, and it's by their union that they become invincible.

I think I couldn't explain things in a simpler way. A 6-year old child would understand. And this isn't just baby entertainment. In the real world, there are only two possible outcomes: wisdom, as quickly as possible. Or the dramatic explosion, maybe wars designed expressly for those millions of lonely, frustrated, angry, incomplete men... to vent off and decrease in numbers. Around 2020, according to estimations. That's like tomorrow.
Just when the oil shortage will seriously kick off, sparking the world economic recession, smack in the face of the wild growths of today's India and China. Oh, this is gonna be great fun for everybody...

There's precious little that can be done by force, although authorities have genuinely tried. The masses need to be educated. And, I have one wildly optimistic hope: perhaps this situation harbors its own solution within. The less women there are in those backwards societies, the more desired they'll be. And the more likely that their worth be finally acknowledged, their importance equal to that of man, and they'll finally be treated with dignity, and fairness. Offer and demand: everything that's rare becomes expensive, precious. If, already today, one often has to PAY to get a wife, pretty soon a dowry will no longer be expected on top of that rare treasure, and she'll be treated like a precious individual, not some cattle head to be locked away, beaten up and killed. Widows, divorced and older women will be deemed as still "weddable". Woman will inherit same as man, for there's no reason for it to be otherwise, and similarly SHE TOO will take care of her elderly parents who have no son. There are evolved countries where this has worked just fine for decades, and with rather good results.

I hope.

---------------------

LE MASSACRE DES INNOCENTES

"On veut pas de Natacha"? IMBÉCILE!

Les gens sont cons. Voici une vérité fondamentale de l'Univers enfin révélée. (Einstein lui-même l'avait prédit.)
Les gens primitifs n'aiment pas avoir des filles.

Pour les Arabes, la femme possède le quart de l'intelligence de l'homme, tradition islamique à l'appui. Un nombre conséquent de sunnites au Liban se convertissent au Chiisme. Parce que dans les deux cas, la fille hérite la moitié de la part d'un fils (même chez les chrétiens, ces crétins!)... mais au moins chez les chiites, en l'absence de fils, les filles héritent en priorité de leurs parents. Chez les sunnites, priorité revient toujours aux hommes, et un oncle peut laisser ses nièces sans frères dans le dénuement total. Ça s'est souvent vu. Alors les parents qui n'ont que des filles se convertissent pour les protéger d'une tradition trop con, au cas où. Les cheikhs chiites ne sont pas dupes, mais pas inhumains non plus, et changer d'Islam au Liban est simple comme une formalité administrative. Allah lit dans les cœurs et reconnaîtra les siens.

En Egypte, presque toutes les femmes sont excisées. C'est anti-islamique, mais vachement conforme à la tradition des mâles pithécanthropes. Le sexe de la femme est la propriété de l'homme, car le lieu où se situe son "honneur", terme élégant pour l'orgueil égotiste des sauvages au calvarium embrumé de smog. La femme copule si, quand et comme il convient à son barbu propriétaire, comme tout bétail dûment payé. Le maquignon, c'est d'abord le père, ensuite tous les hommes de la famille, et ensuite le mari. La virginité est propriété exclusive du phallus, et une femme, ça n'est pas censé jouir, alors on corrige la petite erreur qu'Allah a oublié de gommer dans le modèle de série. C'est déjà assez que cette dévergondée de femelle, par la sorcellerie diabolique de ses formes, de sa voix, de son regard, de sa chevelure et de ses hormones, rende fou de désir concupiscent tout homme pur qui a le malheur de les croiser sur son chemin vers le Paradis de l'Austérité (et ses 70 geishas vierges nymphomanes). Manquerait plus, en prime, que le sexe soit aussi agréable pour elles, ces viles tentatrices, prêteuses de pomme croquée, réceptacle maudit de la Tentation, amies du Serpent! Allez zou, coupe-coupe!

Pour faire mine d'égalitarisme, on circoncit les garçonnets à ras (décidément, quel gaspilleur de détails, ce distrait de Créateur!), depuis les anciens Juifs, et itou de façon presque systématique chez ces bons croyants d'Américains, afin que l'absence de prépuce rende le yôni féminin indispensable au plaisir du lingam de l'homme, qui ne peut plus compter sur sa main serviable pour commettre le péché suprême: manquer une occasion de croître et multiplier.

Premier massacre, et qui a le mérite (douteux) de ne pas chercher à se cacher: le "crime d'honneur". Crime suprême contre l'honneur du mâle, que la femme tente de disposer de ce qu'elle porte sans le posséder, cette partie de son corps achetée au prix fort. Une femme qui laisse vagabonder l'honneur de son cow-boy, on l'abat. Et dans beaucoup de pays d'Islam, y compris le Liban, la Loi dit que ce crime n'en est pas un, il y a acquitement, relaxe, non-lieu!
Au point que si, disons, le mari de ma cousine au second degré est amateur d'échangisme en couple, moi, membre de la famille, j'ai le droit de me considérer déshonoré dans l'honneur dont je suis co-propriétaire de droit divin, et si l'envie m'en prend je vais tout simplement égorger la receleuse impure, gagnant l'estime publique de tout le Phallocratistan. "ÇA, c'est un homme, unVRAI." ):-P

Ulema Mohammad Hussein Fadlallah
Pourtant... regardez bien le monsieur à barbe ci-dessus. C'est l’uléma Mohammad Hussein Fadlallah. C'est le maître spirituel du Hezbollah chiite, leur seconde référence religieuse sacrée après le Guide de la Révolution Iranienne, "troisième maître à bord après Dieu", sur le plan socio-religieux. Quand il parle, les chiites libanais l'écoutent très respectueusement, à rendre envieux le Pape Youssef Ben Seize. Eh bien, cet homme a promulgué en août 2007 une fatwa condamnant strictement les "crimes d'honneur" comme contraires à l'Islam. Une véritable révolution sociale, selon plusieurs anthropologues et sociologues. Sayyed Fadlallah, uléma, donc érudit faisant référence en matière de religion après l'avoir longuement étudiée dans le circuit officiel et agréé, est aussi notoirement connu comme un progressiste défenseur des droits des femmes. Il réforme le monde musulman de l'intérieur. C'est un islamiste, oui, absolument. C'est aussi un homme sage. Qu'on l'aime ou pas, il impose le respect. Des gens comme lui sont précieux pour le progrès du monde.
Comme quoi... le Hezbollah est bien moins primitif que Mister Bush (lui qui ne ment jamais, ha ha ha!) tente de nous en persuader vertueusement. Il n'est aucunement non plus le proche allié du sunnite Ben Laden, malgré l'anti-sionisme qui leur est commun. Et l'Iran, qui ne se limite pas au seul Mohammad Ahmadi Nejad (heureusement!), est beaucoup moins attardé socialement que l'Arabie Saoudite, mère patrie du Wahhabisme et des auteurs du 11 Septembre 2001, c'est un fait objectif.

Voyez tout là-haut: "la Connaissance, c'est le pouvoir". Les mensonges stupides de Bush and Co n'ont fait qu'affaiblir les Etats-unis, à diaboliser leurs adversaires quittes à affabuler effrontément. En fait, Saddam s'est avéré en rétrospective le meilleur stabilisateur d'un pays comme l'Irak, et vus d'aujourd'hui tous ses crimes étaient un moindre mal! Dominique de Villepin l'avait clairement dit, AVANT que la grosse sottise ne soit commise par les défenseurs Guantanamesques et Aboughraibistes des Droits de l'Homme. "Aujoud'hui on sait", yes. Mais avant, on pouvait déjà savoir. Par la Connaissance. Gnôthi seauton.

Autre crime plus sournois, et en temps de paix qui plus est: le génocide (le mot n'est pas exagéré) des filles et femmes en Inde et en Chine. En Inde, il y a cette damnée dot. En Chine, le fils s'occupe de ses vieux parents, alors que la fille sert à marier pour partir ailleurs. L'infanticide est banal depuis des siècles: si t'as une fille, et que ça te plaît pas, fais comme avec les chiots, un trou dans le sol et on n'en parle plus. Les filles sont beaucoup moins scolarisées, ce qui les condamne à végéter socialement. On les aime moins, donc on les nourrit moins bien, et en cas de maladie on les soigne moins bien, d'où une surmortalité marquée durant toute l'enfance: carrément le double de celle des garçons. Et depuis quelques années, la technologie moderne s'alliant magnifiquement à l'archaïsme sub-bestial, l'amniocentèse et l'échographie prénatale permettent de s'épargner même la "gêne" de mettre un enfant au monde si son sexe est indésirable, en avortant tout de suite. Voire, ô merveille de la science, on recourt à une fécondation artificielle pour éviter même de CONCEVOIR une fille, loués soient les esprits des ancêtres.

La Chine et l'Inde représentent environ 2 milliards d'habitants, le tiers de toute la planète. La moindre proportion de déséquilibre est automatiquement amplifiée en masse, et les proportions ici NE SONT PAS des moindres. Bilan: il "manque", pour parler pudiquement, déjà 190 millions de femmes en Asie. Trois fois la population de la France. Plus que toutes les femmes dans les USA. Massacre de masse, génocide sournois, extermination insensée, délire dément, barbarie banale...
Calcul fait, si au lieu du ratio normal de 105 femmes pour 100 hommes il y en a 93 (selon les recensements), IL MANQUE UNE FILLE SUR 8, qui n'est pas née ou n'a pas survécu. Ce n'est pas une supposition, mais un fait effroyablement réel. A la Fondation Mère Teresa, 9 enfants abandonnés sur 10 sont des filles. Ça empire à vue d'œil. Les ONG prévoient un déficit de filles double d'ici 20 ans. Une sur 4... Oy gevalt, les Nazis n'ont pas fait bien pire.

Ce sont bien évidemment les conséquences négatives, dans toute leur ignominie, qui se manifestent les premières. Il devient fréquent de voir une inversion de la polygamie: une jeune femme épouse d'un seul coup un homme et tous ses frères, créant un "harem à l'envers", polyandrie en termes techniques. (OK, j'avoue, on peut imaginer sort plus triste. ;-) Dans les campagnes pauvres, les jeunes filles (12-13 ans, ça fait l'affaire) sont souvent enlevées, puis vendues et "mariées" de force à des hommes lassés du célibat. Dans les pires cas, des bébés filles sont achetées; elles grandiront comme des bonnes à tout faire soumises (la seule différence avec une esclave, c'est que les deux ne sont pas payées!), puis une fois pubère elle fera une épouse optimalement docile pour le fils de la maisonnée.

Bilan: dans certains villages (les plus pauvres, évidemment), il manque un tiers, voire deux tiers des filles, et les garçons sont trois fois plus nombreux... quand ce n'est pas parfois le village entier qui est peuplé exclusivement de mâles!

Et pourtant... la tradition populaire chinoise elle-même le dit: "Il faut un garçon et une fille pour que la paire soit complète." Le féminin et le masculin, le yin et le yang, essentiels pour l'harmonie du Cosmos, dont l'union forme un tout équilibré. Les deux petits lapins ninja, tout en haut, c'est Yin et Yang, yo! Du dessin animé
Yin-Yang-Yo!
"Dans un monde de chaos et de désarroi,
Le frère et la sœur combattent pour l'espoir."
Ils sont jumeaux, apprennent les secrets du Wu-Fu, et c'est par leur union qu'ils deviennent invincibles.

Je crois que je ne pourrais pas expliquer les choses de manière plus simple que cela. Un enfant de 6 ans comprendrait. Et ce n'est pas un simple divertissement pour bébés. Il n'y a que deux issues possibles, dans le vrai monde: la sagesse, le plus vite possible. Ou l'explosion, le drame, peut-être des guerres faites exprès pour défouler et réduire en nombre ces millions d'hommes seuls, frustrés, en colère, incomplets... D'ici 2020, selon les estimations, autant dire d'ici demain.
Juste quand le pétrole commencera sérieusement à manquer, déclenchant la récession économique mondiale, en pleine figure des croissances insensées de l'Inde et de la Chine d'aujourd'hui. On va tous bien s'amuser...

On ne peut pas faire grand-chose par la force, bien que les autorités aient vraiment essayé. Il faut éduquer les masses. Et puis, j'ai un espoir, d'un optimisme insensé: peut-être que cette situation porte en elle-même sa solution. Moins il y aura de femmes dans ces sociétés attardées, plus elles seront désirées. Et plus il est probable qu'on se rende compte de leur valeur, de leur importance égale à l'homme, et qu'on les traite enfin dignement, équitablement. L'offre et la demande: tout ce qui est rare devient cher, précieux. Si, déjà aujourd'hui, il faut souvent PAYER pour avoir une épouse, on ne pourra bientôt plus exiger une dot en plus de ce rare trésor, et on la traitera comme un individu précieux, pas comme une bête de somme que l'on bat, enferme et tue. On envisagera les veuves, les divorcées et les plus âgées comme encore "épousables". La femme héritera comme l'homme, car il n'y a aucune raison sensée qu'il en soit autrement, et pareillement elle s'occupera ELLE AUSSI de ses parents âgés dépourvus de fils. Il y a des pays évolués où depuis des décennies ça marche ainsi, et plutôt bien.

J'espère.

Wednesday, November 21, 2007

Thank you, Nature!!!

The bad news is, I'm not even sure I'll manage to post this tonight. An electric storm's been thundering non-stop for the last 24 hours.
The good news is, Southern Lebanon has seen a record hailstorm. Hailstones as big as walnuts. Yep, in Lebanon this is good news!
But allow me to explain. Since the conflict of Summer 2006, the South is brimming with sub-ammunitions released by the israeli cluster bombs, causing daily casualties in spite of the UN Blue Helmets doing their minesweeping best. Lo, while the Southern people were sheltering from the rough weather, the hail detonated these damn hypersensitive sub-ammunitions!
OK, we shouldn't hope they were ALL eliminated, but still, it's a great step forward. And there were no victims from these explosions, the folks were all at home to avoid getting knocked out by the minesweeping that came down from the skies. Amen, Allah, and thanks for the helping hand. :-)

La mauvaise nouvelle, c'est que je ne suis même pas sûr d'arriver à afficher ceci cette nuit. Il tonne de l'orage sans discontinuer depuis plus de 24 heures.
La bonne nouvelle, c'est qu'il est tombé sur le Sud du Liban de la grêle record. Des grêlons gros comme des noix. Eh oui, au Liban c'est une bonne nouvelle!
Mais que je vous explique. Depuis le conflit de l'été 2006, le Sud grouille de sous-munitions lâchées par les bombes à fragmentation israéliennes, faisant quotidiennement des victimes malgré les efforts de déminage des Casques Bleus onusiens. Or, pendant que les Sudistes se mettaient à l'abri du mauvais temps, la grêle a fait exploser ces saletés hypersensibles de sous-munitions!
OK, il ne faut pas espérer qu'elle soient TOUTES éliminées, mais enfin, c'est un grand progrès. Et aucune victime de ces explosions, les gens étaient chez eux pour ne pas se faire assommer par le déminage venu du ciel. Amen, Allah, et merci pour le coup de pouce. :-)

The Day Before the Day After

Tomorrow is National Independance Day in Lebanon.
The day after tomorrow, ends the rule of His Majesty Emile Lahood the 1st, or should I say Emile 1½, given that he was extended for half a term during the days of the syrians.
I don't know whether there's a relation, or it is a sign from Destiny...
It is not known either what'll happen of the lebanese political regime. Nobody yet agrees (at the moment I'm typing) on a con-sensual candidate. Belgium has gone 6 months without a government, this country still exists, but here some voices are foretelling to us no less than the apocalypse, Armageddon, in short the end of our world.
All that wouldn't really be so bad, if in Lebanon the Presidential campaign wasn't based on car bombings. Maybe that's what they meant by "the elimination process"...
He who lives shall see. I sure hope to see until the day after tomorrow. At least, so I can leave with a peaceful mind, my curiosity satisfied, after I've watched the last episode of the local soap-opera (the soap smells slightly rancid, but let's not be peckish).
Still, sometimes it's great having a bad cold: one week in bed thinking of nothing else, and all of a sudden you're one day away from the conclusion without having had the time to get antsy. :-)

Demain, c'est la fête de l'Indépendance au Liban.
Après-demain, c'est la fin du règne de Sa Majesté Emile 1er Lahoud, ou plutôt Emile 1½, vu qu'on lui a prorogé d'un demi-mandat à l'époque syrienne.
Je ne sais pas s'il y a une relation, ou un signe du Destin...
On ne sait pas non plus ce qu'il va advenir du régime politique au Liban. Personne n'est encore d'accord (à l'heure où j'écris) sur un candidat de con-sensus. La Belgique n'a pas de gouvernement depuis 6 mois, ce pays existe toujours, mais ici certains nous prophétisent pas moins que l'apocalypse, l'Armageddon, bref, la fin de notre monde.
Tout ça ne serait pas bien grave si au Liban on ne menait pas notre campagne présidentielle à coups d'attentats. C'est peut-être ce qu'on appelle "procéder par éliminations"...
Qui vivra verra. J'espère bien voir jusqu'à après-demain. Au moins pour pouvoir partir l'esprit en paix, ma curiosité satisfaite, après avoir vu le dernier épisode du feuilleton local à l'eau de rose (qui sent un peu le rance, l'eau de rose, mais ne chipotons pas).
C'est quand-même chouette, parfois, d'avoir un vilain rhume: une semaine au lit à ne penser à rien d'autre, et tout d'un coup on est à la veille du dénouement sans avoir eu le temps de s'énerver. :-)

Ignoble attack

(Schplaf!) ''Ouch!''
While the whole country, between two car bombings, is attempting to negociate and apease the minds to sort out the political crisis, Patriarch Sfeir, a central figure of the process, was a few days ago the target of an attack which can only be described as terrorist. Some bad punster placed an extra-transparent glass panel on his path, and his Beatitude suffered a collision very painful to his prestige. (See photo of the attack above.)
Divine Benevolence prevented that supremely cowardly act from having too dire consequences. A half-hour later, His Holiness the Cardinal, still slightly dizzy (see second photo below), prayed for the salvation of the soul of the Ghastly Glazier, and sent out another plea for the Presidential election to go forth in complete transparency...

Alors que le pays tout entier, entre deux attentats, essaie de négocier et d'apaiser les esprits pour régler la crise politique, le Patriarche Sfeir, figure centrale du processus, a été il y a quelques jours la victime d'un attentat que force est d'appeler terroriste. Un mauvais plaisant a installé une vitre extra-transparente sur son trajet, et sa Béatitude a subi une collision fort douloureuse pour son prestige. (Voir ci-dessus photo de l'attentat.)
La Bienveillance divine a empêché cet acte suprêmement lâche d'avoir des conséquences trop graves. Une demi-heure après, sa Sainteté le Cardinal, encore légèrement sonné (voir seconde photo ci-dessous), priait pour le salut de l'âme du Vitrier Violent, et plaidait à nouveau pour que l'élection présidentielle progresse dans la transparence...


The Pardon

Tuesday, November 13, 2007

Viva Ben Laden

Went shopping yesterday. I passed in a store where an Egyptian employee (they are many in Lebanon) was bickering with his boss. I mean like "for the love of the argument", about futile stuff, without really being upset.
The boss: "The only reason you support Bin Laden, is because he's a Sunni muslim like you."
The Egyptian: "No. The only reason is, because he gets the Americans mad."
This man (the Egyptian, not Bin Laden!) is well-shaved, and all in all a very friendly fellow.
This is the ordinary Arab street man, in 2007. Thanks to 7 years of darn smart Bush-Cheney politics, "the enemies of my enemies are my friends".
Still, I pointed out to this gentleman that on September 11, 2001, Bin Laden had essentially killed anonymous innocents, including Lebanese and Egyptians, and that I didn't quite see the usefulness of doing so. He agreed with me on that. He just can't stand the US foreign politics.
A significant proportion of the planet dances the "Talk Like An Egyptian". And this is how Peace in the world is walking on its head. Sideways, carumba!
Food for thought, Oh Marcus Antonius Cesar...

Journée shopping hier. Je suis passé dans un magasin où un employé Egyptien (ils sont nombreux au Liban) se chamaillait avec son patron. Dans le sens, "ils aiment se chamailler", sur des futilités, sans vraiment se fâcher.
Le patron: "La seule raison pour laquelle tu aimes Ben Laden, c'est parce que c'est un musulman sunnite comme toi."
L'Egyptien: "Non. La seule raison, c'est parce qu'il fait enrager les Américains."
Cet homme (l'Egyptien, pas Ben Laden!) est bien rasé, et en général un type très sympathique.
Voilà l'homme de la rue arabe ordinaire, en 2007. Grâce à 7 années de politique Busho-Cheyniste vachement bien pensée, "les ennemis de mes ennemis sont mes amis".
J'ai quand même fait remarquer à ce monsieur que Ben Laden avait essentiellement tué des innocents anonymes le 11 Septembre 2001, y compris des Libanais et des Egyptiens, et que je ne voyais pas bien l'utilité de ce qu'il avait fait là. Il était d'accord là-dessus. Simplement, il ne supporte pas la politique étrangère des USA.
Une proportion conséquente de la planète danse le
"Talk Like An Egyptian". Et c'est comme ça que la Paix dans le monde marche sur la tête. De profil, caramba!
A méditer, ô Marcus Antonius César...

Wednesday, November 7, 2007

La censure au Liban

[Only French version available]
Voici l'intégralité d'un article local récent, qui apporte un éclairage très intéressant sur la culture libanaise.

La censure au Liban, une pratique floue et une législation périmée
L'article de May MAKAREM


Figure allégorique de la censure, dame Anastasie tenant de grands ciseaux et officiant à la Sûreté générale s’appelle … colonelle Hind Mneimné. Livres, journaux et magazines, chansons, pièces de théâtre, longs-métrages, films publicitaires passent sous sa loupe avant d’en permettre la diffusion au public. La pièce de Rabih Mroué, ayant vaincu la censure, a braqué sur elle les feux de l’actualité.

«Le tapage qu’il a soulevé a constitué finalement une véritable publicité pour sa pièce ! On lui avait juste demandé de s’abstenir de citer les noms des partis politiques pour ne pas réveiller les zizanies encore vives dans le pays », pour se conformer à la loi. Celle-ci, rappelle la colonelle, interdit tout ce qui porte atteinte à la moralité publique. Tout ce qui touche à la religion et aux religieux, et attise les dissensions confessionnelles ou politiques. « Je dirige un département exécutif. Nous obéissons aux instructions qui nous sont données, celles d’appliquer la loi sur les imprimés. Cependant, le vrai problème ne se pose pas à ce niveau, mais au niveau des textes qui ne sont pas souvent cohérents entre eux. D’autre part, la loi, créée en 1962, est devenue caduque et n’est plus en phase avec notre époque qui est bien plus permissive et ouverte. Aussi m’arrive-il parfois de la contourner … mais je ne peux pas faire plus. Je sais que nous vivons à l’ère de l’Internet et des blogs, mais si je n’applique pas la loi, je serai sanctionnée. »
La colonelle insiste toutefois sur le fait que son bureau n’est pas paranoïaque ; que les règles ne sont pas sauvagement appliquées et qu’elles ne sont pas faites pour bâillonner les citoyens, mais que la liberté d’expression s’arrête où commencent les insanités et le blasphème. Les films sur « le thème de la pornographie » et ceux « à la gloire de Satan », considérés « obscènes » et « dangereux pour les valeurs morales et familiales », sont évidemment interdits de distribution. Mais les scènes dites autrefois « indécentes » n’écopent plus de cette mesure restrictive, sauf « dans très peu de cas » et « jamais sans tenir compte de la cohérence du contenu », souligne-t-elle. Elle relève, à titre d’exemple, que la scène de sexe dans Rocky Mountain a été amputée, « non pas par étroitesse d’esprit, non pas parce que la scène était vraiment condamnable, au contraire la séquence était si belle qu’elle pouvait encourager les jeunes à entreprendre ce genre d’expérience. C’est par prévention qu’on a exigé une petite coupe. Pour protéger contre certaines dérives des personnes plus ou moins fragiles et sujettes à la faiblesse ».
En résumé, « le bureau ne charcute pas pour le plaisir de charcuter, tout au plus il restreint la portée de certains films à des audiences limitées (âge) ». De même, « on ferme les yeux sur beaucoup de choses » comme sur la fameuse « liste noire » des réalisateurs, acteurs et chanteurs, interdits par le bureau de boycott d’Israël (rattaché au ministère de l’Économie et du Commerce), et ce tant que le film ou sa bande sonore ne font pas la propagande de ce pays.
Quant à l’interdiction d’un livre, d’un magazine ou d’un film, la colonelle Mneimné indique qu’il n’appartient pas à son bureau de prendre une telle mesure. « La décision revient au ministère de l’Information, qui également supervise et gère les médias ; ou alors au parquet de cassation auquel se réfèrent les instances religieuses ou le plaignant ». Ainsi, le best-seller Da Vinci Code du romancier américain Dan Brown a été retiré des librairies « suite au souhait du Centre catholique d’information », en raison des propos « diffamatoires » contre l’Église et la référence à la vie privée de Jésus. « On vit avec cette pratique depuis longtemps, et on n’y peut rien. »

Les idées de Tarek Mitri
Eh bien, si, on y peut quelque chose, déclare le ministre Tarek Mitri, pour qui la liberté d’expression est un principe démocratique non négociable. Cette loi, qui est « très disparate, avec des décrets qui datent des années 40 et des textes sujets à diverses interprétations », est une tare. Il voudrait l’abolir et créer une « haute autorité nationale » ou « une instance d’arbitrage » pour la sauvegarde des libertés, de l’ordre public et de la moralité publique. « Le vrai problème, dit-il, c’est qu’on accorde la primauté au répressif, pas au préventif (…), il faut annuler la censure préalable et instaurer la censure postérieure où seraient juges les tribunaux. Les livres, les films circuleraient librement. Ensuite, si un individu estime qu’il est diffamé ou si le parquet juge qu’il y a trouble à l’intérêt public, un procès sera intenté, et, s’il est gagné, l’œuvre sera retirée. »
La proposition du ministre a été examinée en Conseil des ministres mais se heurte à « pas mal d’oppositions », principalement du côté des instances religieuses qui se sentent « déstabilisées sans l’appui d’une loi ». Un nouvel dispositif suppose « une mentalité évoluée » et « la culture du respect d’autrui. Or, nous n’avons pas accumulé suffisamment de respect mutuel pour oser franchir le pas… ».

Une publicité

Paradoxalement, les appels à la censure constituent une véritable publicité qui, en éveillant la curiosité du public, provoque l’effet inverse à celui recherché.
Les films Amen et La dernière tentation du Christ, ou encore l’ouvrage intitulé Les versets coraniques » ont reçu une publicité qu’ils n’auraient sans doute pas eue sans les menaces dont ces œuvres ou leurs auteurs ont été la cible.

Aperçu historique

Le combat pour la liberté d’expression remonte très loin dans le temps avec Euripide qui défend la liberté d’expression au IVe siècle avant J.-C. Et le plus célèbre cas de censure est celui de Socrate condamné à boire la ciguë pour avoir incité les jeunes à la débauche.
La censure a accompagné la liberté d’expression depuis le début de l’histoire. L’origine du terme remonte au poste de censeur, créé à Rome en 443 avant J.-C, dont le but était de réguler les mœurs.
La naissance de l’Église catholique et son besoin de maintenir l’orthodoxie développèrent la censure exponentielle. Nombre de mesures de censure furent appliquées pour éradiquer les menaces hérétiques au dogme chrétien. À titre d’exemple, en 1515 lors du Ve concile du Latran, le pape Léon X ordonne l’interdiction de faire imprimer les livres, dans les diocèses, avant examen des textes par l’évêque ou son représentant, sous peine d’excommunion.
Et en vrac, sous le règne d’Élisabeth Ire, le Master of Revels est chargé d’approuver les pièces de théâtre. En 1662, le Parlement anglais vote le « Licensing Act ».
Suite à l’affaire des placards, le 18 octobre 1534, le roi François Ier ordonne la chasse aux hérétiques et promulgue un édit contre les imprimeurs insoumis.
En 1692, Richelieu laïcise la censure jusque-là sous la responsabilité catholique.

En France, on charcute aussi

Pendant la Révolution française, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen affirme solennellement que nul ne doit être inquiété pour ses opinions, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. En 1810, un décret de Napoléon rétablit officiellement la censure, mais celle-ci disparaît lors de la promulgation de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Toutefois, la censure théâtrale subsiste jusqu’en 1906.
Si la censure n’a jamais été rétablie officiellement en France, sauf en temps de guerre, notamment lors des deux guerres mondiales et celle d’Algérie, des faits de censure directe ou indirecte subsistent. Pour ne citer que quelques exemples, au milieu des années 80, un livre de Jean-Bedel Bokassa mettant en cause l’ancien chef d’État français Valéry Giscard d’Estaing au sujet de l’affaire des diamants a été mis au pilon.
Le grand secret, de Claude Gubler, ancien médecin du président François Mitterrand, est interdit par décision de justice peu de jours après sa parution en 1996. En juin 2000, le groupe de rock français Matmatah est condamné à 15 000 francs pour provocation à l’usage de stupéfiants et à la présentation sous un jour favorable de l’usage et trafic de drogue.
L’annulation par l’administration générale de la Comédie-Française des représentations de la pièce de Peter Handke, Voyage au pays sonore ou l’art de la question, constitue une forme de censure. Elle est la conséquence de la présence de Handke à l’enterrement du dirigeant serbe Slobodan Milosevic et, de manière plus générale, des opinions de Peter Handke sur le rôle de la Serbie dans les conflits yougoslaves des années 90.
Plus récemment, les médias français parlent de livres (comme celui de Serge Portelli) et de vidéos censurés sur Sarkozy. De même, la Sacem a censuré une chanson parodiant le chef d’État français.

May MAKAREM

© 2007, L'Orient-Le Jour. Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Thursday, November 1, 2007

Terrible discipline

OOOOOOMMM! ZZZZZZZZZ....
At the Shaolin monastery, when a young novice won't finish his bowl of rice and bamboo shoots, he's not only deprived of desert. He gets hung by his navel piercing in front of all the monastery for the whole nap time, and it's no use begging the Big Bonze for a time out. "It stimulates your digestion, young grasshopper!"
This one's fortunate: at the monsoon season, punished boys have rain water pouring in their nose, so they must also hold their breath!
The other two? They're being punished for not hanging their clean robes on a robe-hanger in their closet.

Au monastère de Shaolin, quand un jeune novice ne finit pas son bol de riz et de pousses de bambou, on ne le prive pas seulement de dessert. On le suspend par son piercing de nombril devant tout le monastère pour la durée de la sieste, et il est ne sert à rien de supplier le Big Bonze pour une libération anticipée. "Ça favorise la digestion, jeune sauterelle!"
Celui-là a de la chance: à la saison de la mousson, les punis ont l'eau de pluie qui leur rentre dans le nez, alors en plus ils doivent retenir leur respiration!
Les deux autres? Ils sont punis pour n'avoir pas accroché leurs robes propres sur un cintre dans leur placard.

Black-out

We're on an electrical diet again. When it ain't "the Zionist Enemy" who bombed our power plants, when it ain't Fateh-al-islam throwing rockets at them, when it ain't lengthy interruptions for maintenance (of the maintained main tenants), when it ain't breakdowns caused by rain, snow, dust, humidity, heat, cold, locusts or phylloxera... then we're out of fuel-oil because the Government is too stuck in its umbilical problems to release the funds for the country to BUY fuel-oil! There are more urgent priorities. As always. ):-P
Allrighty then! Juice is gone AGAIN, after exactly 41 minutes, so I too must say bye-bye.

C'est de nouveau le régime sec côté courant électrique. Quand c'est pas "l'Ennemi Sioniste" qui a bombardé nos centrales, quand c'est pas Fateh-al-islam qui envoient des roquettes dessus, quand c'est pas les arrêts prolongés pour entretiens (tripartites et triphasés), quand c'est pas des pannes dues à la pluie, la neige, la poussière, l'humidité, la chaleur, le froid, les criquets ou le phylloxéra... c'est la panne de fioul parce que le gouvernement n'a pas débloqué les crédits pour que le pays en achète! Il sont trop occupés à débloquer tout court, alors les crédits ça attendra. ):-P
Bon! Le jus vient de repartir DE NOUVEAU, après tout juste 41 minutes, alors je vous dis moi aussi bye-bye.

Saturday, October 27, 2007

Local politics

Okay, so I had promised myself never to talk about specific Lebanese politics, but it isn't a Commandment from the Lord...
So, it's about all those local talks attempting to unlock the crisis situation related to the upcoming Presidential election, a crisis next to which Kosovo's problems look like a harmless lovers dispute. (I'm not even mentioning Belgium!)

The Lebanese pessimist: "This time, it's over. The situation we are in today couldn't be any worse."
The optimist, with a smile: "Of course it can."
The pessimist: "I hate you."


OK, je m'étais promis de ne jamais aborder de politique Libanaise spécifique, mais ce n'est pas un Commandement du Seigneur...
Donc, c'est à propos de toutes ces discussions au niveau local pour débloquer la crise politique autour de l'élection Présidentielle, qui fait passer les problèmes du Kosovo pour une gentille dispute d'amoureux. (Je ne parlerai même pas de la Belgique!)

Le pessimiste Libanais: "Cette fois, c'est fichu. La situation ne pourrait pas devenir pire que celle où nous sommes aujourd'hui."
L'optimiste, avec un sourire: "Mais si, elle peut."
Le pessimiste: "Je te hais."

Monday, October 22, 2007

Local video game: "Zero Heroes Mortal Komeback"

In a local supermarket, I spotted an LCD videogame, and I took a picture because otherwise people simply wouldn't believe me.
"In this age of chaos, in the land of Warcraftistan, at the frontier between East and West, two men duel for the Fate of the World." FIGHT!
"Nobody wins... FUTILITY! Ha-ha-ha."


Dans un supermarché local, j'ai vu un jeu vidéo à cristaux liquides, et je l'ai pris en photo sinon on ne me croirait tout bonnement pas.
"Dans cet âge de chaos, sur la terre du Warcraftistan, à la frontière entre l'Occident et l'Orient, deux hommes se battent pour le Destin du Monde." FIGHT!
"Personne est victorieux... FUTILITY! Ha-ha-ha."


Bush versus Laden

Friday, October 12, 2007

Fair play?

America's Army is an openly admitted propaganda videogame. Freely available on the net weight for Win-dose, there's also a version for consoles. Designed by the US government, its very official aim is to encourage youngsters to enlist. The taste is dubious, especially with the current Iraq situation, but what's even more dubious is the realism. In the videogame, there's no blood, no pain on the faces of the wounded, and no doubts about how noble the mission is or who the enemies are. No "friendly fire", either. Someone's due for a few surprises once they get to Bassorah...

But why should the Americans have all the fun, right? The Palestinians also have their FPS combat game, where you fight the Israeli occupant in the Territories. It is said that the realism is much more polished: in Under Ash, it is exceedingly easy to get killed, and the scenario is so hard that according to some rumors victory against the "Zionist Enemy" is plain and simply impossible to achieve, whatever you do. Can't call them hypocrites... Furthermore, if you happen to kill a single palestinian civilian, it's GAME OVER for the overzealous liberating feda'iyyin.
A rumor says it's eventually quite similar in Conflict: Desert Storm 2, Back to Baghdad. According to MAD Magazine, the game is much longer than initially announced to the player at the start, and there's no plan to WIN that &^%$#@ war. ;-P

The first known FPS (First-Person Shooter) game was Wolfenstein, the ancestor of Doom. In it, you fought cybernetic nazis, and already there was heated debate. Today the cycle is completed, and Ahmadinejad would be proud. When the army of a jewish State attacks lebanese soil, you can play as Hezbollah Islamic Resistance and re-enact the summer of 2006. It is advised to carefully keep cover, and to manage your canned food supplies, like any self-respecting guerilla. The "Hezb" didn't defeat the best tanks in the world by parading in formation in the middle of the plains...
There too, the political message is openly admitted: the game aims to promote a "cause" with flying colors. (For those ignorant strangers out there, the official color of Hezbollah is yellow.)

For parity to be perfect, all we need now is the game of the 77 iraqi rebellions, The Eternal Saddam-Nation. Then everybody can pick their side. And their training camp.

There's been a big commotion in Lebanon recently, about an unnamed "internet video game", said to simulate a coup against the current government, who are on s-lightly (or s-heavily) unfriendly terms with Hezbollah.
Scenario of the infamous fist-person shouter: the player storms the governmental Serai (on his own, apparently, like Rambo or the legendary Antar), faces the government's private militias (recreated since the war, according to the Opposition), follows underground tunnels to the USA Embassy where the "Bush collaborator" Ministers went hiding to pursue their Council(!), and terminates them all to "save Lebanon from the traitors, victory, game over". Whether it is part of Special Force 2 or a distinct game, I couldn't find out in all the commotion. (Before you start criticizing, remember you weren't there, in the middle of the mediatic crossfire!) No more could I find out whether anybody actually PLAYED that fabled game.
The virtually slaughtered defamated people filed a lawsuit against Unknown for "simulator training murder incitation". Why, is this game such a realistic simulation? And what about the tunnels, do they exist for real? Same question about Anta-Rambo, the soldier who's a one-man-army. Honestly, is all this serious?

While all those anti-syrians went postal against the Number One National Peril, thousands of our fellow countrymen sent to the syrian jails are still missing, 2 and a half years after the Cedar's Revolution, and their families have been demonstrating in vain. Their main advocate in the Government, Gebrane Tueini, is among the assassinated. In real life, not in a bad game. This kind of things always happens to the best among us...
Based on this rule, I know a few who are wasting their time in security measures, because clearly nobody will try to kill them.

I say, all this isn't very sporting in spirit. From everybody, all crabs in a single basket.

At the restaurant, a client is complaining:
"Waiter! The lobster you've served me only has one claw.
- I'm so sorry, sir, you see, the lobsters fought in the sink.
- In that case, serve me the winner!"

Hey, I invented a videogame too! It's called "Lebanon Driving". Imagine a mix of Gran Turismo and Need For Speed... but in Lebanon. A guaranteed hit, between the folkloric trucks, the private buses racing each other, the anarchy-craving rabid local drivers, and the state of the roads, laden with open manholes, trenches under constant "work", and other picturesque merry stuff. During level loadings, you wait while watching an animation of a line of cars slowly moving at a military checkpoint.
Now, I just need to find a publisher, and I'm a millionaire overnight.

Attack of the Serai / A l'assaut du SérailAttack of the Serai / A l'assaut du Sérail

America's Army est un jeu vidéo de propagande, et qui ne s'en cache pas. Disponible gratuitement sur Win-dose au poids net, il existe aussi pour consoles. Développé par le gouvernement des Etats-Unis, il vise très officiellement à inciter les jeunes à s'engager. Le goût est douteux, surtout avec la situation actuelle en Irak, mais ce qui est encore plus douteux c'est le réalisme. Dans le jeu vidéo, il n'y a pas de sang, de souffrance sur les visages des blessés, et de doutes quant à la noblesse de la mission ou l'identité des adversaires. Pas de "tirs amis" non plus. J'en connais qui vont avoir des surprises une fois à Bassorah...

Pourquoi les Américains seraient-ils en reste dans l'amusement? Les Palestiniens ont aussi leur jeu de combat FPS, où on lutte contre l'occupant israélien dans les Territoires. Il paraît que le réalisme est beaucoup plus soigné: dans
Sous la Cendre, il est sacrément facile de se faire tuer, et le scénario est tellement dur que d'après certaines rumeurs la victoire contre "l'Ennemi Sioniste" est tout bonnement impossible quoi qu'on fasse. On ne pourra pas leur reprocher d'être hypocrites... De plus, si jamais on tue un seul civil palestinien, c'est GAME OVER pour les feda'iyyines libérateurs empotés.
Une rumeur veut que dans
Conflict: Desert Storm 2, Back to Baghdad, ce soit finalement très similaire. Selon MAD Magazine, la partie dure beaucoup plus longtemps qu'on ne l'annonce au joueur au départ, et il n'y a pas de tactique pour GAGNER cette &^%$#@ guerre. ;-P

Le tout premier FPS (jeu de tir à la première personne) était Wolfenstein, l'ancêtre de Doom. On y combattait des nazis cybernétiques, et déjà la polémique naissait. La boucle est bouclée aujourd'hui, et Ahmadinejad serait fier. Quand l'armée d'un Etat juif attaque le sol libanais on peut jouer à la Résistance Islamique du Hezbollah et revivre l'été 2006. Il est recommandé de rester bien à couvert, et de gérer ses provisions de conserves, comme toute guérilla qui se respecte. Ce n'est pas en manœuvrant en formation dans les plaines comme à la parade que le "Hezb" a battu les meilleurs tanks du monde...
Là encore, le message politique ne se cache pas: le jeu est destiné à faire la promotion d'une "cause" et annonce franchement la couleur. (Pour les étrangers ignorants, la couleur du Hezbollah, c'est le jaune.)

Pour que la parité soit parfaite, il ne manque plus que le jeu des 77 rébellions irakiennes,
La Saddam-Nation Eternelle. Et chacun pourra choisir son camp (d'entraînement).

Il y a eu un gros émoi récemment au Liban, à propos d'un "jeu vidéo sur internet", au nom non précisé, qui simulerait un coup d'Etat contre le gouvernement actuel, en froid échaudé avec le Hezb.
Synopsis du jeu poing-té du doigt: le joueur attaque le Sérail gouvernemental (tout seul, semble-t-il, comme Rambo ou le légendaire Antar), affronte les milices privées du gouvernement (recréées depuis la guerre, selon l'Opposition), suit des tunnels souterrains jusqu'à l'Ambassade des USA ou les ministres "collabos de Bush" sont allés se réfugier pour continuer leur Conseil(!), et les élimine tous pour "sauver le Liban des traîtres, victoire, game over". Est-ce un épisode de Special Force 2 ou un jeu à part, je n'ai pas pu le savoir dans toute cette agitation. (Ne critiquez pas si vous n'étiez pas présent, ça tirait dans tous les sens! Médiatiquement.) Pas plus que je ne sais si quelqu'un a jamais JOUÉ à ce fameux jeu.
Les diffamés virtuellement massacrés ont porté plainte conte X pour "incitation au meurtre par entraînement sur simulateur". Serait-il tellement réaliste comme simulation, ce jeu? Et les tunnels, ils existeraient aussi en vrai? Et Anta-Rambo, le soldat qui est une armée à lui tout seul? Franchement, est-ce bien sérieux, tout ça?

Pendant que tous ces anti-syriens se déchaînent contre le plus prioritaire des périls nationaux, des milliers de nos concitoyens expédiés dans les geôles syriennes sont toujours portés disparus, 2 ans et demi après la Révolution du Cèdre, et leurs familles manifestent sans résultat. Leur principal défenseur au Gouvernement, Gebrane Tueini, fait partie des assassinés. Dans la vraie vie, pas dans un mauvais jeu. Ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont...
En vertu de ce principe, j'en connais quelques-uns qui perdent leur temps en mesures de sécurité, car visiblement personne n'essaiera de les tuer.

Tout ça n'est pas d'un esprit très sportif. De la part de tout le monde confondus, crabes dans un seul panier.

Un client se plaint au restaurant:
"Garçon! Le homard que vous m'avez servi n'a qu'une seule pince.
- Je suis désolé, monsieur, c'est que les homards se sont battus dans l'évier.
- Dans ce cas, servez-moi plutôt le gagnant!"

Moi aussi, j'ai inventé un jeu vidéo. Il s'appelle "Lebanon driving". C'est comme Gran Turismo croisé avec Need For Speed... mais au Liban! Intérêt garanti, entre les poids-lourds folkloriques, les bus privés qui se font la course, les conducteurs locaux enragés fanatiques d'anarchie, et l'état des routes, garnies de bouches d'égout ouvertes, de tranchées en perpétuels "travaux", et autres joyeusetés pittoresques. Pendant les chargements de niveaux, on patiente devant une animation d'une file avançant lentement à un barrage militaire.
Le temps de trouver un éditeur, et du jour au lendemain je serai millionnaire.

Sunday, October 7, 2007

Super-Cats?

Super-powers, a keen eye, or just "I can smell these things, my dear Watson"?
Yesterday, my parents called me from the garden: there's an emergency for our cat, a champion rodent cat-cher. A rat has just been found, but... oh Mamma, what a superb rat. A prey of beauty for our puss as bounty. I rat-pidly bring the kitty-cat and put him down with carte blanche for the menu. He spots the rat, sniffs it a couple of seconds... and goes to roll over on the ground a bit further, just like that! Ya gots nothing better to do?!? You're cat-egorical? It's true that upon closer investigation, that rat DID seem odd. Nice looking, a sizeable specimen, but... it was moving strangely. As if it had no more coordination, and very little strength left. In fact, it was becoming more and more obvious that this rat was ratically washed out, not even willing to evade an equally sizeable cat. And no sign of a wound. Jinkies! Was our cat-cher disdainful for a prey that's not rat-pidly moving? Or, much more likely, he smelled a rat that wasn't kosher? The rat was more and more looking near its end, and probably poisoned. Pesticides? Or the malevolent person that's chemically assassinating the neighborhood's dogs? In any case, we ended the rat-ched beast's suffering before throwing it in the dumpster, where no less-witted carnivore will go get intoxicated with it.

Providence, Rhode Island, USA. The staff of a retirement home took in a lost cat, named Oscar. A cat that soon appeared to be psychic. For two years now, Oscar's been doing morning rounds visiting the palliative care unit's patients; he watches them, sniffs them, and moves on. But on 25 occasions so far, instead he stayed and settled near a patient, cuddled against him/her and wouldn't move. Each time, the patient passed away in the following hours.
In medieval times, the poor feline would have been burned at the stake, charged with bringing bad luck. In the 21st century, the patients appreciate that the dear puss comes to say farewell and comfort them in their last moments. Flawlessly. Every time Oscar takes his station, the family's prepared to the sad news and the priest is called.
Incidentally, Oscar IS NOT black...

It's already happened that a cat warned its masters, in the nick of time, and led them to the room where their baby had just stopped breathing.
Hearing, smell... and much more intelligence than they're generally given credit for. Dogs have been trained to spot cancer in patients by smelling their urine. The study even allowed the discovery of two people, in the comparison group, whose cancer had not yet been diagnosed!

Nowadays, with the movie "Ratatouille", pet rats have become trendy. Rats are highly clever. Naturally clean, and very affectionate. The only problem comes from the nuisance of prolific wild rats, which cause damage and transmit diseases. They don't mean to, it's nature. Just as it is in the nature of things that cats hunt them.
Remember: an animal isn't wicked, just problematic. Only Man is gratuitously vicious, for mere pleasure.
What about dangerous domestic dogs? Human fault again, for creating agressive and abnormally powerful races, and for wanting to own impressive dogs without knowing their specific psychology. Animals think in their own way; you have to know it if you want to live with them without causing artificial problems.

By constantly thinking they're more powerful and smarter than all of Nature, Humans are close to bringing about their own demise. The Earth has lived and can go on living without us. We cannot live without the generosity of our planet. Think about it before you needlessly pollute, waste or destroy.
Yes, our kind is powerful. Too powerful. And not smart enough.


Super-pouvoirs, sens de l'observation, ou simplement "le flair, mon cher Watson"?
Hier, mes parents m'appellent soudain depuis le jardin: il y a une urgence pour notre chat, chat-sseur émérite de rongeurs. On vient de trouver un rat, mais un rat... de toute bôôôôté. Un rat-beauté pour le chat pas empoté. Je rat-pplique dare-dare avec le chat-chat et le pose au sol avec carte blanche au menu. Il voit le rat, le renifle deux secondes... et s'en va se rouler par terre un peu plus loin, tranquillement! Rien de mieux à faire que chat?!? C'est vrai qu'en y regardant de plus près, il était bizarre, ce rat. Bien beau, de belle taille, mais... il bougeait d'une drôle de façon. Comme s'il n'avait plus de coordination motrice, et presque plus de forces. Pour tout dire, il devenait de plus en plus évident qu'il était rat-dicalement à bout, ce rat, pas même motivé pour fuir un chat lui aussi d'un fort beau gabarit. Et aucun signe de blessure. Diantre! Le chat-sseur est-il indifférent à une proie qu'on n'a même pas à rat-trapper rat-pidement? Ou plutôt bien, a-t-il senti quelque chose de pas cat-tholique, de peu rat-ssurant? Le rat avait de plus en plus l'air d'être mourant, et probablement empoisonné. Pesticides? Ou le malveillant qui assassine chimiquement les chiens du voisinage? Quoi qu'il en soit, nous avons rat-ccourci les souffrances de la pauvre bête avant de la jeter dans la benne à ordures où aucun carnivore moins avisé n'ira s'intoxiquer avec.

Ville de Providence, Rhode Island, USA. Les employés d'une maison de retraite recueillent un chat perdu, baptisé Oscar. Un chat qui s'avère bientôt extra-lucide. Depuis deux ans, Oscar fait la tournée matinale des patients de l'unité de soins palliatifs, il les observe, les renifle, et passe son chemin. A 25 reprises, il s'est installé auprès d'un des patients, blotti contre lui ou elle pour lui tenir compagnie. A chaque fois, dans les heures suivantes, le patient décédait.
Au moyen-âge, on aurait brûlé le pauvre félin au bûcher en l'accusant de porter malheur. Au 21ème siècle, les patients apprécient que le cher matou vienne leur faire ses adieux et adoucir leurs derniers moments. Infaillible. Chaque fois qu'Oscar prend son poste, on prépare la famille à la triste nouvelle et on avertit le prêtre.
Au fait, Oscar N'EST PAS noir...

Il est déjà arrivé qu'un chat avertisse ses maîtres, juste à temps, et les conduise vers la chambre où leur bébé venait d'arrêter de respirer.
L'écoute, l'odorat... et beaucoup plus d'intelligence qu'on ne leur en fait souvent crédit. Des chiens ont pu être dressés à repérer le cancer chez des patients en reniflant leurs urines. L'étude a même permis de découvrir deux personnes, dans le groupe-témoin, dont on n'avait pas encore diagnostiqué le cancer!

En ce moment, avec le film "Ratatouille", la mode est aux rats domestiques. Extrêmement intelligents, les rats. Naturellement propres, et très affectueux. Le seul problème, c'est les nuisances des prolifiques rats sauvages, ravageurs et vecteurs d'épidémies. Ils ne le font pas exprès, c'est la nature. Tout comme c'est dans l'ordre des choses que les chats les chassent.
Souvenez-vous: un animal n'est pas mauvais, juste problématique. Seul l'homme est gratuitement vicieux, pour le seul plaisir.
Et les chiens domestiques dangereux? La faute aux humains, là encore, qui ont fabriqué des races agressives et anormalement puissantes, et qui veulent souvent avoir des chiens impressionnants sans en connaître la psychologie spécifique. Les animaux pensent à leur manière; il faut la connaître si on veut vivre avec eux sans causer de problèmes artificiels.

A force de se croire plus forts et plus malins que la Nature toute entière, les Humains sont sur le point de causer leur propre perte. La Terre a vécu et peut continuer de vivre sans nous. Nous ne pouvons pas vivre sans la générosité de notre planète. Pensez-y avant de polluer, gaspiller ou détruire inutilement.
Oui, notre peuple est fort. Trop fort. Et pas assez malin.

Astro-Karma

Splendid news, for women at least. According to a karmic astrology article I read, you can know what you'll reincarnate into in your next life, depending on what year you were born. There are twelve options: political leader, environment activist, accomplished sportswoman, business chief executive, doctor, writer, law woman, architect, veterinarian, adventurer, artist, and spiritual guide. I'm going to be an artist. Provided it applies the same to guys...
Ain't that awesome? Nothing but good news! Just think: this means that, at the next reincarnation of all women born after August 15th, 1919 (at 4 a.m.), there shall be no more women on Earth getting beaten, buried in a crummy house life, unemployed, prostitutes, forced into a burqa... nothing but positive destinies. This is SO cool. A thousand thanks to karmic astrology!
Too bad, I wanted to be a pampered cat in a retirement home. But they don't have that option!!!
An athletic body, unbridled sensuality, innate strength, reflexes and agility, and super-senses like hearing ultrasounds with rotating ears, seeing in the dark, smelling secrets... And let's not forget a body so lean, whenever I like I could lick my [CENSORED].
Admit it guys, you've all dreamed about it once.

Formidable nouvelle, en tout cas pour les femmes. D'après un article d'astrologie karmique, on peut savoir en quoi on se réincarnera dans la prochaine existence, selon l'année où l'on est née. Il y a douze options: leader politique, militante écolo, sportive accomplie, chef d'entreprise, médecin, écrivain, femme de loi, architecte, vétérinaire, aventurière, artiste, et guide spirituel. Moi, je serai une artiste. A condition que ça s'applique pareil aux mecs...
Alors, c'est-y pas génial? Que des bonnes nouvelles! Rendez-vous compte: ça signifie que, d'ici la prochaine réincarnation de toutes les femmes nées après le 15 août 1919 (à 4h du matin), il n'y aura plus sur Terre de femmes battues, insatisfaites au foyer, chômeuses, prostituées, contraintes à la burqa... rien que des destins positifs. C'est vachement cool. Mille mercis, l'astrologie karmique!
Dommage, j'aurais aimé être un chat dorloté dans une maison de retraite, moi. Mais y'a pas l'option!!!
Un physique d'athlète, une sensualité sans frein, force, réflexes et agilité innés, et des super-sens comme entendre les ultrasons avec des oreilles pivotantes, voir la nuit, sentir les secrets... Sans compter la souplesse qui me permettrait de pouvoir quand je veux me lécher
[CENSURÉ].
Avouez, les mecs, vous en avez tous rêvé un jour.

Wednesday, October 3, 2007

Cures of the Jade Scorpion

With this weather, scorpions sometimes enter the house, coming from the garden. It's a problem, with the kids.
A good means to spot them, is to turn off all the lights and use a small ultraviolet lamp, like the one in my gadget pen in the photo. UV light makes scorpions phosphorescent, like those glow-in-the-dark toys.

According to my father, a traditional cure consists of drowning them in oil (olive, not motor!), let them macerate, and in case of a sting apply that oil to the skin locally. Does anybody know whether this is really efficient? And does it work too with fried mosquitoes? Mosquitoes also invade our house.
Granted, the tetanos vaccine consists of putting the Clostridium tetani toxin in formol... but it's a vaccine, not a serum.

In any case, these animals are extremely resilient to oxygen deprivation in oil. And to blows, to heat and dehydration, to hunger, to bug-killer... and to radio-activity! If they weren't dangerous to humans, we could readily admire the perfection of these animals. They would survive a nuclear war just as well as cockroaches. Let's hope for their sake they like the taste of cockroaches...
Actually, they would even survive better: according to experts, in the absence of Man, the domestic cockroach would become extinct within two years, for lack of heated houses to take shelter in winter. But then, what are our good scorpions to eat next? Thawed hamburgers? Eeeuw!

I can picture, 5 million years from now, what the new scorpion-evolved intelligent species would look like. Pity the aliens that would try to invade Earth!
"Alien 13 : the RETREAT!!!"

''JADE'', Scorpion Fine Liquor. For external use only.

En cette saison, venant du jardin, des scorpions s'introduisent parfois dans la maison. C'est un problème, avec les enfants.
Un bon moyen de les repérer, c'est de tout éteindre et d'éclairer avec une petite lampe ultraviolette, comme celle de mon stylo-gadget dans la photo. Sous UV, les scorpions deviennent phosphorescents comme ces jouets qui brillent dans le noir.

D'après mon père, un remède traditionnel consiste à les noyer dans de l'huile (d'olive, pas de moteur!), les laisser macérer, et en cas de piqûre appliquer cette huile sur la peau localement. Est-ce que quelqu'un sait si c'est réellement efficace? Et avec les moustiques frits? Notre maison est aussi envahie par les moustiques.
Il est vrai que le vaccin anti-tetanos consiste à mettre la toxine du
Clostridium tetani dans le formol... Mais c'est un vaccin, pas un sérum.

En tout cas, ces animaux sont extrêmement résistants à la privation d'oxygène dans l'huile. Ainsi qu'aux coups, à la chaleur et la déshydratation, à la faim, à l'insecticide... et la radio-activité! S'ils n'étaient pas dangereux pour les humains, on pourrait admirer sans réserve la perfection de ces animaux. Ils survivraient à une guerre nucléaire tout aussi bien que les cafards. Souhaitons-leur d'aimer le goût du cafard...
Ils survivraient mieux, même: d'après les experts, en l'absence de l'Homme, le cafard domestique s'éteindrait deux ans plus tard, faute de maisons chauffées où se réfugier l'hiver. Mais alors, nos braves scorpions, ils vont manger quoi ensuite? Des hamburgers décongelés? Beûrk!

J'imagine, dans 5 millions d'années, à quoi ressemblerait la nouvelle espèce intelligente qui aurait évolué à partir des scorpions. On plaint les aliens qui essaieraient d'envahir la Terre!
"Alien 13 : la RETRAITE!!!"

Tuesday, October 2, 2007

Le massacre des faibles

One commentator on my blog has a gift for poetry. I like good poetry.
For those of my readers who don't read English, I've translated one of her poems, which I found great. Original text on her page.



Une commentatrice de mon blog a le sens de la poésie. J'aime la bonne poésie.
Voici la traduction d'un de ses poèmes, que j'ai trouvé excellent.


Le massacre des faibles

Cette nuit, je chasse
Je guette ma proie
Ecoutant ses pensées
Faisant miennes ses peurs
Comprenant ses besoins
Et prévoyant son prochain pas.

Cette nuit, je chasse
Je tends mon piège impitoyable
J'attends avec anticipation
Et d'une pression d'un bouton,
D'un claquement des mains,
BOUM! J'agis.

Ma proie ne prendra plus d'âge
Je me félicite pour un travail bien fait
Pour une vie qui n'est plus
Pour un souffle que j'ai ravi
De ce qui fut une créature vivante.

Cette nuit, l'adrénaline monte
Un trophée n'est point assez
Cette nuit, je chasse une race entière
Et je poursuis mon effort jusqu'au bout.

Cette nuit, je prends goût à la Vengeance
Seul un bain de sang pourra rassasier la faim que j'éprouve.

Cette nuit, je déclare la guerre à ces insupportables, enrageants, exaspérants, énervants, frustrants petits moustiques...
Et je ressens un pincement de remords.

Nous massacrons les moustiques la nuit
Tandis que, comme les moustiques,
On nous massacre en plein jour.

Columbo for President

Boutros Harb = Peter War
If this man is elected, I'm positive all the political assassination cases will be solved!

Si cet homme est élu, c'est sûr, tous les assassinats politiques seront élucidés!

Brand new virtue

I've just read in a local article that hymenoplasty, the operation which anatomically restores feminine virginity, is hugely trendy in Lebanon, in ALL social classes. And it's the same in all arabo-mulim countries today.
I'm very happy to hear that. At last, thanks to science, men and women are equals again! Maybe now the medieval mentalities can evolve at last? Hmmm?
Because, let's be honest: from now on, the only thing a man will be positive of, is that if his wife isn't "restored", she's sincere and open with him. If she's "pristine", he can be certain of nothing. For 100,000 years, a woman had to rely on her husband's sole word... when he bothers to even give it!
The end of prehistoric phallocracy is near. Maybe now Love can finally rule over the 3rd Millenium.

A joke I heard recently:

A rather unsophisticated Lebanese guy is to be married.
His father tells him:
"You pay close attention. If you do not see her bleed, take your gun and shoot without hesitation."
The wedding takes place.
The first night passes without incident in the newlyweds' tent.
The second night, a gunshot is heard...


Je viens de lire dans un article local que l'hyménoplastie, opération qui répare anatomiquement la virginité féminine, est très en vogue au Liban, dans tous les milieux sociaux. C'est pareil dans tous les pays arabo-musulmans aujourd'hui.
J'en suis très heureux. Enfin, les hommes et les femmes redeviennent égaux, grâce à la science! Peut-être que les mentalités moyennageuses vont enfin pouvoir évoluer, maintenant? Hmmm?
Parce que, soyons honnêtes: la seule chose dont un homme pourra être sûr, dorénavant, c'est que si sa femme n'est pas "réparée", elle est sincère et franche avec lui. Si elle est "intacte", il ne pourra rien savoir de certain. Depuis 100.000 ans, la femme, elle, doit compter sur la seule parole de son mari... quand il daigne la lui donner!
La fin de la phallocratie préhistorique approche. Peut-être l'Amour va-t-il enfin pouvoir régner sur le 3ème Millénaire.

Une blague entendue récemment:

Un mec Libanais pas très sophistiqué doit se marier.
Son père lui dit:
"Fais bien attention. Si tu ne la vois pas saigner, prends ton pistolet et tire sans hésiter."
Le mariage a lieu.
La première nuit se passe sans incident dans la tente du jeune couple.
La seconde nuit, on entend un coup de feu...

Number of viewings of this page since December 22nd, 2007:
Nombre total de visites à cette page depuis le 22 décembre 2007:

Free Web Counter
Free Counter