Nearly all the posts are bilingual.
Presque tous les articles sont bilingues.

English spoken. On parle français. (وكمان منفهم عربي، حبيبي)

Most of this blog's contents is subject to copyright. For instance, many of the latest illustrations I've made myself. I'm the cooperative type. If you intend to borrow some material, please contact me by leaving a comment. :-)
La plupart du contenu de ce blog est soumis aux droits d'auteurs. Par exemple, nombre des illustrations les plus récentes sont faites par moi. Je suis du genre coulant. Si vous comptez emprunter du contenu, SVP contactez-moi en laissant un commentaire. :-)

Wednesday, May 27, 2009


'Tis midnight in the Garden of Good and Evil. Strange thoughts come at such a time and place. I'm in the mood for a midnight snack. An apple, maybe?
Ack! No! Anything but the apple, you daft woman!

You know, some very odd pious believers picture to us the Creator of All that Is like some sort of twisted pervert who gave us senses, instincts, desires, solely to have fun forbidding us to draw the slightest pleasure from them. "Fast, refrain, chastite, I will it, bwahaha!" How sadistic.
Curiously, the official Satanists (Church of Saint Szandor LaVey) assure us that on the other hand the Devil, even though he did NOT make us (phew! I would've had to call him "Dad"), encourages us to enjoy existence, which according to them would be an excellent reason to switch allegiances. It's a bit as if General Motors told us to stop polluting the weather with their 4-wheel-drives, while pedestrian associations would encourage us to jump-start the crising economy by buying american cars to floor it in road trips along Road 66. (Or 666.)
And yet, I was told that "cruelty towards a child or an animal is the only true sin" according to the "Bible" of those unbridled Satanist hedonists, which is a pleasant change from the scandals of pedophile abuses, even pederastic ones, from the Boston Churches to the Madrasas of Islamabad "selling" us the Allah-Yahve marketing concept. (Copyrighted, all rights revulsed, watch out from our lawyers.)
This paradox probably explains why the pedagogy of devotion doesn't seem to have properly caught on me.

As my father once told one of these austerists : "How about when you're praying, doesn't it bring YOU great pleasure? So, when you pray God, is it also a sin?" Or did God also give us a brain with total forbiddedness of using our logical intelligence?
Basta, take this cilice away from my sight!
Carmelite nun Teresa of Ávila had in her prayer trances the perfect and physical equivalent of orgasms. Lucky her. Had I been taught to do that, in Catechism, I guarantee to you that I would've assimilated better!!! Instead of thinking about girls to fight off the boredom of classes.

''Oh, God! OH GOD!!!''Mystic saint Teresa of Ávila, in supreme ecstasy when "the fire spear of the handsome smiling young Angel lovingly pierces her to the heart". Bernini statue, Roma.

Don't let the gloomy bigots con you into believing the contrary : God loves pleasures. God loves Pleasure.
Quite often, at the moment of our death, a mechanism occurs which is totally superfluous from the evolutionary point of view, and an endorphins discharge flooding our brain fills us with serenity, even well-being, at the moment when we're about to check whether God does exist (and how many arms He's got, by Vishnu). Only the (superstitious) fear of death can prevent this final pleasure. My own grandfather went like this from fear to serenity. A dying cat purrs when its final minute comes, did you know that? It made some ignorants suggest that "therefore, purring isn't the same pleasure sign as a human smile". Philistines.

If it is possible to become a drug addict, it's precisely because our brain, similarly to most animals, including insects, is fundamentally designed to feel pleasure, up to the most intense there is. We're made that way, it's our nature!
Samely, the feminine orgasm is totally unjustified by the sole logic of biological Evolution. It's just a bonus from the Maker given to our beloved lifemates. A nice present, nothing else. The Species doesn't need it to last.
God created the pleasure of sex so that its invincible lure in the male ensured the survival of all species, including ours, "and God saw that it was good". [Genesis 1: 25-27] In fact, "God created man in his own image, in the image of God created he him; male and female created he them." No comment. Before carefully recommending "Be fruitful, and multiply" to really make the point, and there aren't 50,000 ways to do so! Nowhere is chastity mentioned as something that pleases Him, our Maker who so resembles us. (Minus the calamitous defects. Cellulitis, premature baldness, crow's feet, body odors, gut-bely, pilosity excess... ;-)

But let us look a bit further. To do like God, let us frankly back off, let's acquire some perspective.
The entire Universe is good. Yes it is. Hop it!
Indeed, the Universe, viewed at a large scale, has the frothy texture of whipped cream. Bubbles of space surrounded with... galaxies, which as you all know get their name from the greek galaktos which means "milk".
The Universe is a dark red color, as Edwin Hubble demonstrated when he formulated the laws of spectral shift of the aforementioned galaxies. It's the Doppler effect applied to light waves. Yup. There.

Seiya, red shifting SaintRedshift, the cosmic shift of light towards red, is quite visible in Saint Seiya, Pegasus Knight of Bronze.

The Universe is cold, but not freezing. In its average matter density of 3 atoms per cubic meter (is that light, or what?), is an average temperature of about 3 degrees above absolute Zero. Icy-cold, that? Are you kidding? In nuclear demagnetising laboratories using vitamined lasers, we puny humans manage to go down to a billionth of degree Kelvin, not THAT's really butt-freezing cold. Cold is logarithmic, and getting close to absolute Zero is like aiming for the speed of light : a flirt with infinity.
Very recently was witnessed, this is serious now, the strong presence of ethyl formate in the cosmos. Otherwise put, raspberry flavor. "Bah? Humbug?" Nay, I tell you. Let me explain. Fruit flavor comes, quite often, from a single chemical molecule, that allows us to say without hesitation "this is the taste of apple, of orange, banana, peach, strawberry, etcætera". (Me, I love etcætera. And cinnamon, too.) It is by synthetically reproducing this molecule, identically, that artificial flavorings are made in candy and more or less in most sweet foods in today's world of simulacra. Lo and behold, ethyl formate is very precisely the flavor of raspberry. And the Universe is full of it!
Finally, the whole Cosmos is humming. Auuuummmm! The unfathomable expansion (incorrectly called "explosion") of the Big Bang has released, precisely, a detonation more deafening than anything you can possibly imagine. (You're trying right now, but no, it's still far more gigantic than that. And even more yet. Give it up.) Today, akin to the echo in our ringing eardrums of an over-enthusiastic 4th of July firecracker, that "explosion" has become a tenuous humming, or its cosmic equivalent, discretely resonating everywhere we are. Absolutely everywhere, I tell you, needless to zip 12 billion light-years away, you'll still hear it just the same. It's called the cosmic background radiation, for naturally it's not made of moving air. I'd say it's a bit similar to the light flight of a ladybug. Hush! Listen, can you hear it, that sound as soft as the rising evening wind?

Saint Shun's got the BluesThe Andromeda nebula, tutelary galaxy of Saint Shun "mister Blues", is one of the few cosmic bodies to display a blue shift, showing that it's getting closer to us. This is out of the norm. So is Shun, for he's markedly effeminate.

Let's sum up : the entire Universe is dark red. It hums imperceptibly like a flying ladybug, it's chilly but not freezing, it tastes like raspberries, and has the frothy texture of whipped cream. The Universe is one gigantic raspberry ice-cream, laden with Milky Ways. In Springtime.
The Great Astronomer is a great gastronome. And a ruddy poet on top! (Even more so than handsome and romantic Shun, my sweet maiden.)
So, love, live, listen to music, enjoy Nature, and savour everything which is good, especially a chilled raspberry milkshake on a calm evening terrace. It is God's will. For He loves us and wants our life to be beautiful.
It is written in the Stars. It is our Destiny. Thus spake Zarathustra. 42.

« 'Tis night: now do all gushing fountains speak louder. And my soul also is a gushing fountain.
'Tis night: now only do all songs of the loving ones awake. And my soul also is the song of a loving one. » - [Zarathustra, cosmic spirit]

Il est minuit dans le Jardin du Bien et du Mal. D'étranges idées viennent en un tel temps et lieu. J'ai envie d'un casse-croûte nocturne. Une pomme, peut-être?
Ah non! Surtout pas la pomme, malheureuse!

Vous savez, certains pieux croyants bien étranges nous présentent le Créateur de Tout ce qui Est comme une espèce de tordu pervers qui nous aurait donné des sens, des instincts, des désirs, uniquement pour s'amuser à nous interdire d'en tirer le moindre plaisir. "Jeûnez, réfrénez, chastez, je le veux, gnahaha!" Quel sadisme.
Curieusement, les Satanistes officiels (Eglise de Saint Szandor LaVey) nous assurent que le Démon, lui, qui pourtant ne nous a nullement faits (ouf! j'aurais dû l'appeler "Papa"), nous encourage à savourer l'existence, ce qui à les écouter serait une excellente raison de changer d'allégeances. C'est un peu comme si General Motors nous disait d'arrêter de polluer le climat avec leurs 4x4, tandis que les associations de piétons nous encourageraient à faire redémarrer l'économie en crise en achetant des voitures américaines pour des
road trips à compteur bloqué sur la Route 66. (Ou 666.)
Ceci dit, l'on raconte que "la cruauté envers un enfant ou un animal est le seul vrai péché" selon la "Bible" de ces hédonistes débridés de Satanistes, ce qui change agréablement des scandales d'abus pédophiles, voire pédérastiques, depuis les Eglises de Boston jusqu'aux Madrassas d'Islamabad qui nous "vendent" le concept marketing d'Allah-Yahvé. (Copyrighté, tous droits révulsés, gare à nos avocats.)
Ce paradoxe explique probablement pourquoi la pédagogie de la dévotion ne semble pas avoir bien pris sur moi.

Comme disait mon père à un de ces austéristes : "Et quand tu pries, toi, ça ne te procure pas un grand plaisir? Alors, quand tu pries Dieu, c'est aussi un péché?" Ou bien Dieu nous a aussi donné un cerveau avec interdification formelle de se servir de notre intelligence logique?
Basta, cachez ce cilice que je ne saurais voir!
La carmélite Therèse d'Ávila avait dans ses transes de prière l'équivalent parfait et physique d'orgasmes. La veinarde. On m'aurait appris à faire ça, au Catéchisme, je vous garantis que j'aurais mieux assimilé!!! Au lieu de penser aux filles pour tromper l'ennui en classe.

''Oh, mon Dieu! OH MON DIEU!!!''La sainte mystique Therèse d'Ávila, en extase suprême lorsque "la lance de feu du beau jeune Ange souriant la transperce jusqu'au cœur avec amour". Statue de Bernini, Rome.

Ne laissez pas les bigots lugubres vous faire accroire le contraire : Dieu aime les plaisirs. LE plaisir.
Bien souvent, au moment de notre mort, un mécanisme totalement superflu sur le plan évolutif survient, et une décharge d'endorphines inondant notre cerveau nous remplit de sérénité, voire de bien-être, au moment où nous allons vérifier si Dieu existe bien (et combien de bras Il a, par Vishnou). Seule la peur (superstitieuse) de la mort peut empêcher ce plaisir final. Mon propre grand-père est ainsi passé de la peur à la sérénité. Un chat mourant ronronne quand sa dernière minute arrive, le saviez-vous? Cela a conduits certains ignorants à suggérer que "donc, le ronronnement n'est pas le même signe de plaisir que le sourire humain". Béotiens.

S'il est possible de devenir toxicomane, c'est bien parce que notre cerveau, ainsi que celui de la plupart des animaux, insectes compris, est conçu fondamentalement pour ressentir le plaisir, jusqu'au plus intense qui soit. Nous sommes fabriqués ainsi, c'est notre nature!
De même, l'orgasme féminin est totalement immotivé par la seule logique de l'Evolution biologique. C'est juste un bonus du Fabricant donné à nos chères compagnes. Un cadeau sympa, rien d'autre. L'Espèce n'en a pas besoin pour perdurer.
Dieu a créé le plaisir du sexe pour que son attrait invincible chez le mâle assure la survie de toutes les espèces, dont la nôtre, "et Dieu vit que cela était bon". [Genèse 1: 25-27] D'ailleurs, "Dieu créa l’être humain à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme." No comment. Avant de bien recommander "croissez et multipliez" pour bien marquer le coup, et il n'y a pas 50.000 façons de ce faire! Nulle part il n'est fait mention de la chasteté comme une chose qui Lui plaît, à notre Créateur qui nous ressemble tant. (Les défauts calamiteux en moins. Cellulite, calvitie précoce, pattes d'oie, odeurs corporelles, bedaine, excédents pileux... ;-)

Mais voyons un peu plus loin. Pour faire comme Dieu, prenons franchement du recul, acquérons de la perspective.
L'Univers tout entier est bon. Si. Hop!
De fait, l'Univers, vu à grande échelle, a la texture mousseuse de la crème fouettée. Des bulles d'espace entourées de... galaxies, qui comme chacun sait doivent leur nom au grec
galaktos qui signifie "lait".
L'Univers est de couleur rouge sombre, comme l'a démontré Edwin Hubble en formulant les lois du décalage spectral des susmentionnées galaxies. C'est l'effet Doppler appliqué aux ondes lumineuses. Oui. Voilà.

Seiya, Saint décalé qui voit rougeLe redshift, décalage cosmique vers le rouge, est bien visible chez Saint Seiya, Chevalier de Bronze de Pégase.

L'Univers est froid, mais non glacial. Dans sa densité moyenne de matière de 3 atomes par mètre cube (c'est-y léger, ou quoi?), il règne une température d'environ 3 degrés au-dessus du Zéro absolu. Glacial, ça? Vous rigolez! En laboratoire de désaimantation nucléaire aux lasers vitaminés, nous autres insignifiants Terriens arrivons à descendre à un milliardième de degré Kelvin, alors ÇA c'est glacial à s'en geler les fesses. Le froid, c'est logarithmique, et s'approcher du Zéro absolu c'est comme viser la vitesse de la lumière : un flirt avec l'infini.
Tout récemment, on a constaté, c'est tout ce qu'il y a de sérieux, la forte présence de formate d'éthyle dans le cosmos. Autrement dit, l'arôme de framboise. "Bof? Billevesées?" Que nenni. Je vous explique. Le goût des fruits est, bien souvent, dû à une unique molécule chimique, qui nous permet de dire sans hésiter "c'est le goût de pomme, d'orange, de banane, de pêche, de fraise, etcætera". (Moi, j'adore l'etcætera. Et aussi la cannelle.) C'est en reproduisant synthétiquement cette molécule, à l'identique, qu'on fabrique les arômes artificiels dans les bonbons et peu ou prou la plupart des aliments sucrés actuels dans notre monde de simulacres. Or, le formate d'éthyle, c'est le parfum de la framboise, très précisément. Et il y en a plein l'Univers!
Enfin, le Cosmos tout entier bourdonne. Aoooouuuummmm! L'incommensurable expansion (incorrectement appelée "explosion") du Big Bang a libéré, justement, une détonation plus assourdissante que tout ce que vous pouvez imaginer. (Vous êtes en train d'essayer à l'instant, mais non, c'est encore bien plus gigantesque que ça. Et même davantage encore. Renoncez.) Aujourd'hui, tel l'écho dans nos tympans vibrants d'un pétard du 14 juillet trop enthousiaste, cette "explosion" est devenue un infime bourdonnement, ou son équivalent cosmique, qui résonne discrètement partout où l'on se trouve. Absolument partout, je vous dis, inutile de filer à 12 milliards d'années-lumière, vous l'entendrez tout pareil. On l'appelle le rayonnement de fond cosmologique, car bien entendu il n'est pas fait d'air en mouvement. Je dirais que c'est un peu similaire au vol léger d'une coccinelle. Chut! Ecoute, l'entends-tu, ce son doux comme le vent du soir qui se lève?

Saint Shun a le BluesLa nébuleuse d'Andromède, galaxie tutélaire de Saint Shun "mister Blues", est un des rares corps cosmiques à présenter un décalage vers le bleu, montrant qu'elle se rapproche de nous. C'est hors-norme. Shun aussi, car il est notablement efféminé.

Résumons-nous : l'Univers tout entier est de couleur rouge sombre. Il fredonne imperceptiblement comme une coccinelle en vol, il est bien froid mais pas glacial, il a le goût des framboises, et la texture mousseuse de la crème fouettée. L'Univers est une gigantesque glace à la framboise traversée par des Voies Lactées. Au Printemps.
Le Grand Astronome est un grand gastronome. Et un bon sang de poète, en prime! (Plus encore que le beau et romantique Shun, ma douce mie.)
Alors, aimez, vivez, écoutez de la musique, savourez la Nature, et dégustez tout ce qui est bon, surtout un milkshake glacé à la framboise sur une terrasse calme le soir. Dieu le veut. Car Il nous aime et veut que notre vie soit belle.
C'est inscrit dans les Etoiles. C'est notre Destin. Ainsi parlait Zarathoustra. 42.

« Il fait nuit : voici que s'élève plus haut la voix des fontaines jaillissantes. Et mon âme, elle aussi, est une fontaine jaillissante.
Il fait nuit : voici que s'éveillent tous les chants des amoureux. Et mon âme, elle aussi, est un chant d'amoureux. » - [Zarathoustra, esprit cosmique]

Monday, May 18, 2009

Ils sont fous ces Français!

"These French are crazy!", as Obelix would say.
The following are zany texts in French. Ideally, you should be at least able to read French, if not understand it. Try reading them, and then return here to the English translation to understand their very unobvious meaning!

This is a dictation found in an old school Almanach. If Bernard Pivot had had it in school, I wager he never would have become a French vocabulary buff, only an umpteenth trauma victim of the Republic's School. Even in English this is pretty twisted :

Mister Themother married Miss Thefather.

That marriage gave birth to a greyish-eyed boy.
Mister is the father, Madam is the mother.
Both live together.

The father, albeit father, remained Themother, but the mother, before being Themother, was Thefather.
So the father is the father without being Thefather, since he is Themother, and the mother is Themother, although born Thefather.

Neither is mayor.
Being neither the mayor nor the mother, the father therefore makes no error either by signing Themother.
Themother's greyish-eyed son shall become mayor.
He shall be mayor Themother, greyish-eyed, son of Mister Themother, his father, and Miss Thefather, his mother.

The mayor's mother is murdered and Themother, father of the mayor, loses her.
At the funeral, the father of the mayor's mother, grandfather Thefather, comes over from the seashore, and walks as a peer with mayor Themother, his grandson.

The friends of the mayor, here for the mother, seek for the Themothers, only find the mayor and Thefather, the father of the mayor's mother, come over from the seashore, and so they seek no further!"

An old riddle in the same style. This ones deviously juggles with "je suis", "I am", and "je suis", "I follow" (you follow?) :
I follow man, I follow woman
I am neither man nor woman
I follow one, I follow the other
I am neither one nor the other
I am not what I follow,
For if I were what I follow,
I would not follow what I am.
What am I?

[Less graphically puzzling but perhaps more grammatically correct, one could have written :
"I am not those I follow,
For if I were those I follow"...]
Answer : the dog. Dog follow human, human no follow dog... Woof!

Same here. What is the difference between a fencing teacher, a jeweler and a dressmaker (and while at it, the Doctor)?
None, they're all the same :
The swordmaster parries blows
The jeweler ornates necks
The seamstress... talks and sews!
And a good physician heals... by listening first. ;-)

For finishers, this is not a charade, but it really sounds like one :
A good woman complained to her neighbor about her sick children :
"My first has the flu, my second has the flu, my third has the flu..."
"And your whole?", asked the witty neighbor.
"My whole... home is contaminated and coughing!"

Some other time, I'll tell you about Helen from Cayenne. Who yon invented SMS (Sentimental Messages Simplified) in a time when wireless communication was solely through homing pigeons.
But first, a small break, in order to delect with an ice cream that's literally... cosmic!
(You'll see in my next delirium, heeheehee.)

"Ils sont fous ces Français!", comme dirait Obélix.
Ce qui suit est une collection de textes zinzin en Français. Dans la version en Anglais, vous pourrez lire une traduction quelque peu moins obscure. Si vous êtes bilingue, en tout cas!

Ceci est une dictée trouvée dans un vieil almanach. Si Bernard Pivot l'avait eue à l'école, je gage qu'il ne serait jamais devenu un passionné du vocabulaire, mais un énième traumatisé de l'Ecole Républicaine. Même traduit en Anglais ça reste sacrément tordu :
Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.

De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.
Monsieur est le père, Madame est la mère.
Les deux font la paire.

Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.
Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.

Aucun des deux n'est maire.
N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.
Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.

Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd !"

Vieille devinette dans le même style. Essayez de suivre :
Je suis l'homme, je suis la femme
Je ne suis ni homme ni femme
Je suis l'un, je suis l'autre
Je ne suis ni l'un ni l'autre
Je ne suis pas ce que je suis,
Car si j'étais ce que je suis
Je ne suivrais pas ce que je suis.
Qui suis-je?

Le seul salut, pour résoudre cette devinette, c'est de la transposer à la troisième personne :
Il suit l'homme, il suit la femme
Il n'est ni homme ni femme
Il suit l'un, il suit l'autre
Il n'est ni l'un ni l'autre
Il n'est pas ce qu'il suit,
Car s'il était ce qu'il suit,
Il ne suivrait pas ce qu'il est.
Qui est-ce?

[Moins déroutant à lire mais plus correct grammaticalement, on aurait pu écrire :
"Je ne suis pas ceux que je suis,
Car si j'étais ceux que je suis"...]
Réponse : le chien. Il suit les humains, et non l'inverse...

Au fait, quelle est la différence entre un professeur d'escrime, un bijoutier et une couturière (et accessoirement, le Docteur)?
Aucune :
Le maître d'armes pare les coups
Le bijoutier pare les cous
La couturière... parle et coud!
Et un bon médecin soigne... par l'écoute. ;-)

Pour finir, ce n'est pas une charade, mais ça y ressemble :
Une brave dame se plaint à sa voisine de la santé de ses enfants :
"Mon premier est grippé, mon second est grippé, mon troisème est grippé..."
"Et votre tout?", demande la voisine malicieuse.
"Ma toux... elle est contagieuse!"

Une prochaine fois, je vous parlerai d'Hélène de Cayenne. Qui naguère inventa les SMS (Simple Message Sentimental) en un temps où l'on ne communiquait sans fil que par l'entremise de pigeons voyageurs.
Mais d'abord, une petite pause, le temps de déguster une crème glacée... cosmique!
(Vous verrez au prochain délire, héhéhé.)

Friday, May 15, 2009


In Saudi Arabia, an islamist sheikh, Mohammed al-Habadan, recommends that women's abaya only let one of their eyes show. So that they'll be less "visually erotic", I presume...
I think I'd still prefer the burqa. On top of being more straightforward about it, it's probably a lot more practical than that ninja pirate style.
Unless Sheikh Mohammed al-Habadan counts precisely on that? Deprived of proper distance assessing along with their stereoscopic vision, those women would soon smash straight into a lamp-post. And a black eye is even less "suggestive". Mashallah, what a brilliant idea!
The doctors will be thanking him, in these times of economic crisis!
An eye for an eye... After the Talion law, the Taliban law?...

''Choukran, ya Daktôr!''[Image © Maurice Henry]

En Arabie Saoudite, un cheikh islamiste, Mohammed al-Habadan, préconise que la abaya des femmes n'en laisse voir qu'un seul œil. Pour qu'elles soient moins "visuellement érotiques", je présume...
Je crois que je préfèrerais encore la burqa. En plus d'avoir le mérite de la franchise, elle est probablement nettement plus fonctionnelle que ce look de pirate-ninja.
A moins que Cheikh Mohammed al-Habadan ne compte justement là-dessus? Privées de la bonne appréciation des distances en même temps que de leur vision stéréoscopique, ces femmes auraient vite fait de s'emplâtrer dans un réverbère. Et un œil au beurre noir, c'est encore moins "suggestif". Mashallah, quelle idée de génie!
Ce sont les médecins qui vont être contents, en ces temps de crise!
Œil pour œil... Après la loi du Talion, la loi du Taliban?...

Friday, May 8, 2009

Catastrophe Suis Generis

There's no stopping progress. There's no stopping human stupidity, either, but one thing at a time, let's not go astray or we'll be here all day.
So then, in the name of the triumphing and galloping march of progress, there I'm set anew to enlighten the amazed face of the world with the high educational value of my humble blog (at least five inches high, gee wiz!) and clobber you with a smashing scientific revelation that'll cultivate you smack in the medium. Hang on to your mice, for it's proven, all internauts keep their hand on it when they're reading a blog (no, no, too late to remove it, I saw all of you). Right, you all well seated now? Then hear this :


Yup. I know, it's amazing. (Okay, enough being flabbergasted, now close your mouth, so we can proceed.)
Every year, various common flu viruses combine together through co-contamination, in their main natural reservoir, the pork and duck farms in China. Let's pause for a second and meditate over the repugnifying sanitary conditions that this suggestionizes. Thanks to promiscuity, there always arises -through cross-breeding- some new strands, which spread to the equally promiscuate humans (sometimes all this lot live, sleep and sniffle together), helped by the cold season, and the flu soon propagates across the planetary village like some nasty gossip. And it so happens that rumours aren't the only thing that can kill. So can influenza. Each year, the less robust bipeds pass away, (dis)courtesy of that illness. The babies, the elderly, the heart cases, the diabetic, the jerks, the ugly, the poor, the homeless, the immigrants, and even some seemingly stout adults often depart. Even more often so when, with random statistical recombinations, arises a viral type that's particularly new to the atavistic immunity of our herd, such as the famous (and infamous) 1918 Spanish Flu. Okay, so this particular one had it easy, helped by four years of war and deprivation, we prepared the field for it like in the best choleracised neighborhoods of bellicising Africania.

And so, as chance would have it, this year, the Climate Change seems to have diversified the plot, akin to Latin America's telenovelas. From Mexico precisely, we were treated to a slightly more original scenario. For info, winter cold merely helps the virus survive in the environment, but what really causes epidemics is the promiscuity of us chilly ones, when we hairless primates friskily make ourselves snug inside after storing away our bikinis in naphtalene. How thoughtless!
Sounds as if them Spanish-speaking fellas are jinxed, don't you think? Every century or so, a flu pandemia hatches among them...

So, lo and behold, bam! a flu pops up in Mexico. And guess what? You were following, right? Yes? Walid, at the end of the class? "This flu kills"? Bravo, Walid Abal-Daken, that's an A+ for you! Indeed, this flu is like the others!!!!!!!!!!!!!!!! Jinkies! Gadzoinks! Panic in the pastures! Scramble the news rooms! Bin the rest of the big world news headlines : Obama's reforms, Sarkozy getting challenged, Putin's gas releases, the islamist farts in Iraq, overpopulation in India, famin somewhere in Africa, Britney Spears' latest song, the mock-fashion outrages from Mister Eolake Stobblehouse, and we even got close, oh sacrilege, to missing Silvio Berlusconi's divorce, ma que mamma mia, per la Madona, que calamitosa, bouggoro de cornuto! Come on, my good voters, calm your beheaded fowl's panic, this time we nearly ran into a catastrophe.

We also got very close to a miscarriage of justice, and almost spoiled the joy of Brigitte Bardot, who at last has convinced Europe to buy no more baby seal fur [see? I told you the world was progressing]. Methinks Brigitte corrupted the European Commission by threatening each of its members to sleep with him if he didn't vote for the boycott! This woman is the Cicciolina in reverse, si signor. Anyhow, that was a close call, but Brigitte is relieved.

Yes, relieved, because we almost accused innocent ickle aminals, such as Piglet, the kind and decent buddy of my childhood buddy Winnie. "Swine flu", they said. "Tally-ho on the piglet", cried in havoc the plagued human animals. But no sick swine (suis domesticus) was found so far! This epidemic is a sui generis situation, specific to the stampeding Homo sapiens. Ah, excuse me, this just in : a flu-sick group of hogs has just been discovered. Was it in Mexico? Nay, in Canada. Some imbecile human female, back from Mexico all infected and sniveling, poisoned them with her icky microbes, under the excuse that she's their breeder and she does what she likes with her beasties. You tyrannical meanie! Calisse de méchant scandale, tabernak!

Besides, it didn't take this info, and these poor beasts seeing biological aggression injury added to the insult of defamation campaign in Canada, for another so-called civilised country to jump on the excuse to justify a genocide. No, not Serbia, not Sudan, not Rwanda, not China in Tibet, not Benetton with the Mapuche indians, not neo-nazi Germany nor Israel repressing the current intifada. But well indeed cheerful and touristic Egypt! Boycott Egypt, and visit Lebanon instead, I cash in a commission every time I advertise us with travelers.

So, Egypt has decreed, without any butane gas chambers but we'll manage without them just fine, the complete extermination of the swine race on its land. How many sick hogs, over there? Uhm, [just a sec, I'm counting] about... zero! Even if we count the two-legged pigs, those described by the naturalist George Orwell, none was overtaken by the slightest pharaonic sneeze, by Horus and by Porcus. Such luck, it's like magic!

But, I hear you asking (calm down, little Walid, I'm getting there), does this mean that impure animals are being raised, in holy islamic land, in the nation of the Al-Azhar theology University? Great turbaned fatwas, how cometh, how canst it be?

It so happens that there are Christians in Egypt. A tiny dozen millions, not too shabby... Copts, one of the oldest Jesusistic communities in the world, along with the ones in Palestine/Israel and in Iraq. Incidentally, they're not always rich. By some odd coincidence, they're often the poorest among the poor in Egypt, namely the famous zabbaleen, Cairo's ragmen amidst whom Sister Emmanuelle lived, the garbage recyclers. And if they're so bold as to thus provoke the precious few islamists who occasionally happen to be slightly tolerance-challenged, it's for their private consumption and out of survival needs. For pork is the poor man's treasure (think of piggy-banks). This frugal animal will feed on practically anything (including dreadful vipers, which saved more than one human if not Cleopatra), and its meat production is most generous. Pork meat production costs twice less than kosher beef, and 4 times less than fine halal sheep. To such an extent that in France, half of the merguez sausage producers (albeit being muslims, just like their pious customers) slip pork in their meat products, without of course mentioning it on the label. Allah preserve us, we're in panic, we're in worry, we're getting concerned!

Emotion being of ill advice, rumors naturally leap on all those who haven't already caught the nasty bug of swine Mexican Flu. Nature hates void. In Egypt, especially, some people are outrageously hinting that this massive slaying of hogs (none must survive, within a month), initiated a week ago amidst the indifference of the christian and porcophagist West, some are gossiping that it's merely an excuse, that the pigs are just scape goats to persecute the Christians, and to please the fundamentalist opposition, which will surely see it as a sign of weakness from the regime. I swear, naive people can be so slanderous at times. All this, merely because the decision was jointly taken by the Health Minister and President Moubarak in person? So what, what does this prove, huh? While at it, other outlandish claims are being spread, upon seeing the squabbles opposing a few tens of thousands ragpeople to kind cops carrying callous clubs, come and clap! For instance, some insinuate that the compensation promised to the breeders, which was downsized from $100 to $20 apiece, never got paid to those whose animals have already been put down, and voices are speaking of "politicians being cheap even in promises". Man, what utter nonsense. All this merely because the Copts regularly see riots, every week or month, under the excuse that muslims have allegedly abducted coptic girls to forcefully convert them and samely marry them, or that the State forbids them from making the slightest repair to their cult buildings. But me, I never listen to this sort of tales, I'm a good Lebanese patriot, really I am, effendim.
''Snirfle!'' Meanie plotting terrorist pigs who catch a cold!I prefer to listen to pious and reliable arabs (by definition), people who always begin their speeches with a prayer, for whom "putting Allah in every sentence, is there anything more beautiful"? (To quote a Lebanese guy I know.) Here, take for instance, the golden and perfumed deep wisdom exiting the golden and perfumed deep mouth of cactus-face Yasser Arafat's spiritual successor, namely Mahmood Ahmadi Nejad, Iran's very own George W. Bush. A regular Chrysostom, he is, Mahmood Golden Mouth. He got re-invited to the second anti-racism conference in Durban (let the guilty UN employee step forward, this isn't funny), in the Rainbow Nation where he promptly got eponymous wigs and red noses blooming with his high coloured statements. Must be some darn good quality maps they print in Iran, for him to still not have found an eraser capable of rubbing off the few square centimeters representing the location of Israel. So, naturally, he vents his understandable frustration at any given chance and to anyone willing to listen. (Even to those not willing, in fact. Altermondialists took out their clown suits, Europeans took off from the room, and M.A.N. took them all aback.)
WANTED for birthday parties - Cactus Ding Jack, AKA Bozo - $$$$$The West, always so concerned with the Rights of Man, even of the least manly among them, had to give up defending the liberty (legitimate albeit sexual) of fags, wusses, sissies, trannies, dykes, lesbians and other gays "of alternate sexuality", as they say among fine-speaking folks. Those homosexuals who very occasionally find themselves a wee bit bothered in all muslim countries, including mine. "Merely a detail of History, let's not talk about it, we're not going to argue for such insignificant matters." Fortunately, in counterpart for this climb down, the West also obtained that this new con-fear-ants wouldn't fizzle out in a soggy pudding like the previous one by accusing Israel of being the most racist country in the worl... uhm, awright, let's move along, shall we? [Yalla, proceed, quickly!]

Oddly, the criminalization of freedom of religion in a majority of muslim countries, including some great friends of the pious and tolerant West, this nobody thought of mentioning. It seems that homosexuals are the priority numero uno. Sorry, Christians, looks like you've been outnumbered.
But truth be said, Muumuu-Deedee isn't the worst person to yack about an out of place politicized racism. Let's put Cactus Jackob's outrageousness into perspective : in Iran, did you know?, the rights of the Christian community are strictly protected, including the right to use wine, an alcoholic beverage, in the weekly practice of their cult. While a vast majority of non-shiite countries wil readily throw you a Nazarite in the slammer for crime of prayer. (No, Walid, we won't be mentioning names.)
Me, I consider that changing religions doesn't offend God. It only offends the (sordid) monopoly that some are attempting to grant themselves on God. Sol lucet omnibus, fratri. But what do *I* know about religion? A miscreant like myself...

In Lebanon too, Allah be praised (praised, you can say that again!), everybody's free to belong to their religion and to practice it. Furthermore, in our beautiful and not so backwards country, the "crime of apostasy" doesn't exist in the books of Law. If a muslim (or a christian, or a druse, or a buddhist, or a vegetarian, or a scientologist, really anybody) chooses to change religion, he/she is legally free to do so. [For example, many Sunnis have become Shiites to allow their daughters to inherit.]
Worst case scenario, the family's very likely to declare him/her dead in their hearts and never to be spoken to again, but there's no unpunished "honor crime" for these cases, and in general nobody tries to, uh, "cleanse them in blood". Here in our country. Yay.''Is this great news, or what?''I know some such people. Their life is sad, that's understandable when those you love disown you and despise you, but their life IS NOT threatened, and even less so their citizen's freedom.
While on the topic, in Iran, transsexuals have the State FINANCING the operation which will make them "she"s, women. A rather open attitude. But I digress.

Sure, in practice the Zionist regime has a markedly racist attitude and behavior towards the Palestinians and it own non-jewish citizens, but AT LEAST they have the merit of not outlawing their very faith. In Israel, there's no such thing as a "mosque misdemeanor", a "many Bibles infraction", or a "crime of conversion". Let's render unto Pilate the things which are Pilate's.
While the Christians of the Orient are a whole culture currently vanishing in a deafening silence. Hey, a bit like what's happening right now in Kosovo : cemeteries desecrated, monasteries ransacked or razed, Orthodoxes lynched and living cloistered... The CIA knew all along that this UCK were religious extremists.
The betrayal of the Christians, I blame first and foremost on their so-called brethren from the powerful countries, who sell their blood for oil. What luck, then, that oil will soon run out. Except in Norway, and in vilified Russia, which at that moment they'll hastily trot kowtowing to, hoppity-hop, coochie-coo.

Meanwhile, we'll probably have witnessed the official extinction of Copts, Assyrians, Chaldeans, Great Pandas, mountain Gorillas, Orang-utans of Borneo, Blue Whales, Saint Louis Nargles, and Yangtse-Kiang Dolphins (also called in China "Pink Dolphins of the Yellow River"). In fact, by the time I finish writing this, I bet one of these species, less resilient than the Israelens hebraicus, has already been erased from the maps.
A real swine of a dirty trick. And... if Mumu has forsaken him, then who will ever save Piglet from the butcher? Does he even deserve it, this porking, voracious, ungraceful beast? Or are there computer viruses in the spanish edition DVDs of Winnie and his friends, threatening our dear children right as we speak? Will somebody think of the children?

Well, me, I don't really care, you know, I ain't worried. At home, I've only got a cat and a few canaries. Not the slightest hog. Not even a guinea-pig! So world politics aren't about to ruin my sleep, not even spoil my appetite.
Who wants a rib?

P.S.: My apologies to Kurt Westergaard for the caricature!

P.S.2: I've just heard that the spiritual leader of the Muslim Brothers in Egypt gave a vibrant praise to Hezbollah, who are in open conflict with the Moubarak government. A clear proof that His Presidential Altitude Hosni Beyk has not tried to befriend the islamists with this swine slaughter affair. Since they're not the least bit befriended! Quod erat demonstrandum...

On n'arrête pas le progrès. On n'arrête pas la stupidité humaine, non plus, mais une chose à la fois, ne nous égarons pas sinon on va y passer la journée.
Donc, au nom de la marche triomphante et galopante du progrès, je m'en vais derechef illuminer la face émerveillée du monde par la haute valeur éducative de mon humble blog (haute au moins de douze centimètres, wâow!) et vous asséner une révélation scientifique étourdissante qui va vous cultiver en plein milieu. Cramponnez-vous donc à vos souris, car c'est prouvé, tous les internautes ont la main dessus lorsqu'ils lisent un blog (non, non, trop tard pour l'enlever, je vous ai tous vus). Bon, vous êtes bien assis? Alors, entendez ceci :


Eh oui. Je sais, ça surprend. (Bon, ça suffit l'effarement, fermez la bouche maintenant, que l'on continue.)
Chaque année, divers virus de la grippe commune se combinent entre eux par co-contamination, dans leur principal réservoir naturel, les élevages de canards et de porcs en Chine. Prenons un instant de pause pour méditer sur les conditions sanitaires répugnifiantes que cela suggérationne. Grâce à la promiscuité, il émerge toujours -par métissage- de nouvelles souches, qui se communiquent aux humains tout aussi promiscus (parfois tout ce beau monde vit, dort et renifle ensemble), à la faveur de la saison froide, et la grippe a tôt fait de se propager comme un vilain commérage dans tout le village planétaire. Or, il n'y a pas que les rumeurs qui tuent. L'influenza aussi. Chaque année, les bipèdes les moins robustes décèdent à la (dé)faveur de cette maladie. Les bébés, les vieux, les cardiaques, les diabétiques, les cons, les moches, les pauvres, les SDF, les immigrés, et même quelques adultes en apparence costauds trépassent souvent. Plus souvent encore quand, au hasard des recombinaisons statistiques, émerge un type viral particulièrement nouveau pour l'immunité atavique de notre troupeau, comme la fameuse (et infâme) Grippe Espagnole en 1918. Il est vrai qu'on lui a mâché le travail, celle-là, avec quatre années de guerres et de privations pour lui préparer le terrain comme dans les meilleurs quartiers choléraquisés d'Africanie bellicisante.

Or donc, le hasard faisant parfois bien des choses, cette année, le changement climatique semble avoir diversifié le scénario, à l'instar des
telenovelas d'Amérique Latine. Car justement au Mexique même, on a eu droit à un film légèrement plus original. Pour information, le froid hivernal favorise juste la survie du virus dans l'environnement, mais c'est la promiscuité de nous autres frileux qui cause véritablement les épidémies, lorsque nous autres primates glabres nous calfeutrons tous frissonnants après avoir rangé nos bikinis dans la naphtaline. Franchement, on n'a pas idée!
C'est à croire que ces hispanophones ont la poisse, vous ne trouvez pas? Chaque siècle, une pandémie de grippe éclôt chez eux...

Donc, crac-badaboum, hop, une grippe sugit au Mexique. Et devinez quoi? Vous avez suivi, non? Oui? Walid, au fond de la classe? "Cette grippe tue"? Bravo, Walid Abal-Daken, tu auras un 10/10! En effet, cette grippe est comme les autres!!!!!!!!!!!!!!!! O stupeur! Gaspebisque! Panique dans les pâturages! Mobilisation dans les rédactions! A la trappe, le reste des gros titres de l'actualité mondiale : les réformes d'Obama, la contestation de Sarkozy, les émissions de gaz de Poutine, les prouts islamistes en Irak, la surpopulation en Inde, la famine quelque part en Afrique, le dernier single de Britney Spears, les outrances pseudo-vestimentaires de Monsieur Eolake Stobblehouse, et on a même failli, ô sacrilège, rater le divorce de Silvio Berlusconi, ma qué mamma mia, per la Madona, qué calamitosa, bouggoro dé cornouto! Enfin, braves électeurs, calmez votre panique de volailles décapitées, sur ce coup on a frôlé la catastrophe.

On a aussi esquivé de peu l'erreur judiciaire, et failli gâcher la joie de Brigitte Bardot, qui a enfin convaicu l'Europe de ne plus acheter de fourrure de bébés phoques [vous voyez qu'il progresse, le monde?]. A mon avis, Brigitte a corrompu la Commission Européenne en menaçant chacun de ses membres de coucher avec lui s'il ne votait pas le boycott! C'est la Cicciolina à l'envers, si signor. Enfin, bref, Brigitte est soulagée, de justesse.

Oui, soulagée, car on a failli accuser des zanimos z'innocents, comme Porcinet, le brave et honnête copain de mon copain d'enfance Winnie. "Grippe porcine", qu'ils disaient. "Haro sur le porcelet", crièrent à ces maux les animaux humains malades de la peste. Mais pas un seul suidé (suis domesticus) malade n'a été trouvé jusqu'ici! Cette épidémie est une situation
sui generis, spécifique aux Homo sapiens en cavalcade affolée. Ah, pardon, on me signale à l'instant cette dépêche : on vient de découvrir un groupe de cochons malades de la grippe. Au Mexique? Nenni, au Canada. Une imbécile de femelle humaine, (re)venant du Mexique toute infectée et gouttante, les a empoisonnés avec ses sales microbes, prétextant qu'elle est leur éleveur et qu'elle fait ce qu'elle veut de ses bestiaux. Méchante tyrannique, va! Calisse de méchant scandale, tabernak!

D'autant qu'il n'a pas fallu attendre cette info, et l'injustice faite à ces pauvres bêtes en rajoutant l'agression biologique à la campagne de diffamation au Canada, pour qu'un autre pays soi-disant civilisé saute sur le prétexte pour justifier un génocide. Non, pas la Serbie, pas le Soudan, pas le Rwanda, pas la Chine au Tibet, pas Benetton ches les indiens Mapuches, pas l'Allemagne néo-nazie ni Israël réprimant l'intifada du moment. Mais bien la riante et touristique Egypte! Boycottez l'Egypte, et visitez plutôt le Liban, je touche une commission quand je nous fais de la pub voyagiste.

Donc, l'Egypte a décrété, sans chambres à gaz butane mais on s'en passera bien, l'extermination complète de la race porcine sur son territoire. Combien de cochons malades, chez eux? Euh, [atendez que je compte] environ... zéro! Même des cochons à deux pattes, décrits par le naturaliste George Orwell, pas un n'a été saisi ne serait-ce que d'un éternuement pharaonique, par Horus et par Porcus. Une chance pareille, c'est presque de la magie!

Mais, me demanderez-vous (du calme, mon petit Walid, je vais y venir), on élève donc des animaux impurs, en sainte terre d'Islam, dans le pays de l'Université théologique d'Al-Azhar? Nom d'une fatwa enturbannée, comment se fait-il, comment se peut-ce?

C'est qu'il y a des Chrétiens, en Egypte. Une petite douzaine de millions, tout de même... Des Coptes, une des plus anciennes communautés Jésusoïste du monde, avec celle de Palestine/Israël et celle d'Irak. Et ils ne sont pas toujours riches, notez. Par une curieuse coïncidence, ce sont souvent les plus pauvres des Egyptiens, notamment les fameux
zabbaline, les récupérateurs d'ordures, les chiffonniers du Caire que Sœur Emmanuelle côtoya. Et s'ils osent provoquer ainsi les quelques rares islamistes dont la tolérance est occasionnellement imparfaite, c'est pour leur consommation personnelle et par nécessité de survie. Car le porc est le trésor du pauvre (pensez aux tirelires). Cet animal frugal se nourrit de pratiquement n'importe quoi (y compris de redoutables vipères, à l'occasion, ce qui sauva plus d'un humain à défaut de Cléopâtre), et sa production de viande est des plus généreuses. La viande de porc revient 2 fois moins cher que celle plus cachère de bœuf, et 4 fois moins que celle bien halal de mouton. Au point qu'en France, la moitié des fabricants de saucisses merguez (qui pourtant sont aussi musulmans que leurs pieux clients) introduisent du cochon dans leurs charcuteries, bien sûr sans le mentionner sur l'étiquette. Qu'Allah nous préserve, on panique, on s'inquiète, on s'émeut!

Comme l'émotion est mauvaise conseillère, les rumeurs bien sûr se jettent sur tous ceux qui n'ont pas déjà attrapé le vilain virus de la grippe porcine mexicaine. La Nature a horreur du vide. En Egypte tout particulièrement, certains insinuent outrancièrement que cet abattage global (aucun suidé ne doit y survivre, d'ici un mois), commencé depuis une semaine dans l'indifférence de l'Occident chrétien et porcophage, certain médisent que c'est simplement une excuse, que les cochons sont juste des boucs émissaires pour persécuter les chrétiens, et faire plaisir à l'opposition fondamentaliste, qui ne manquera pas d'y voir un signe de faiblesse du pouvoir. Je vous jure, ce que les gens naïfs peuvent être médisants, parfois. Tout ça, simplement parce que la décision a été prise en même temps par le Ministre de la Santé et le Président Moubarak en personne? Et après, ça prouve quoi, hein? On insinue dans la foulée d'autres énormités, au vu des accrochages opposant quelques petites dizaines de milliers de chiffoniers à de gentils gendarmes à gros gourdins, gaudriole garantie. Par exemple, on insinue que l'indemnisation promise aux éleveurs, revue à la baisse, passée de 80 à 13 euros par animal, n'aurait jamais été versée aux ayants droits dont les bêtes sont déjà abattues, et certains parlent de "politiciens avares même dans les promesses". Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Tout ça sous prétexte que les Coptes voient régulièrement des émeutes, chaque semaine ou mois, au prétexte à chaque fois que des musulmans auraient enlevé des filles coptes pour les convertir de force et les marier de même, ou que l'Etat leur interdit de faire la moindre réparation dans leurs bâtiments du culte. Mais moi, je n'écoute jamais ce genre d'histoires, je suis un bon patriote Libanais, moi, effendim.
''Snirfle!'' Méchants comploteurs de porcs terroristes qui s'enrhument!Je préfère écouter de pieux arabes bien fiables (par définition), des gens qui commencent toujours leurs discours par des prières, pour qui "mettre Allah à chaque coin de phrase, y a-t-il rien de plus beau?" (Pour citer un Libanais de ma connaissance.) Tenez, par exemple, la profonde sagesse dorée et parfumée qui est issue de la profonde bouche dorée et parfumée du successeur spirituel de Yasser Arafat face-de-cactus, j'ai nommé Mahmoud Ahmadi Nejad, le George W. Bush iranien. Un vrai Chrysostome, Mahmoud Bouche d'Or. Qui fut ré-invité à la seconde conférence de Durban contre le racisme (que le fonctionnaire onusien responsable se dénonce, c'est pas drôle), dans la Nation Arc-en-ciel où il fit promptement fleurir des perruques éponymes et des nez rouges avec ses propos hauts en couleur. Ce doit être de sacrées bonnes cartes de qualité qu'on imprime en Iran, s'il n'a toujours pas trouvé de gomme capable d'en effacer les quelques centimètres carrés représentant l'emplacement d'Israël. Alors forcément, il évacue sa frustration compréhensible à chaque occasion et à qui veut l'entendre. (Même à ceux qui ne veulent pas, d'ailleurs. Les altermondialistes ont sorti leurs tenues de clowns, les Européens sont sortis de la salle, et M.A.N. a sorti le grand jeu.)
ON RECHERCHE pour animer les anniversaires - Cactus Ding Jack, dit Bozo - $$$$$L'Occident, toujours soucieux des Droits de l'Homme, même le moins viril, ont dû renoncer à défendre la liberté (au passage légitime bien que sexuelle) des fifes, moumounes, chochottes, pédés, trans, lesbiennes et autres gays "à la sexualité alternative", comme on dit chez les gens bien. Ces homosexuels qui se voient très occasionnellement un tout petit peu enquiquinés dans tous les pays musulmans, y compris le mien. "Un détail de l'Histoire, n'en parlons plus, on ne va pas se fâcher pour si peu." Heureusement, en contrepartie de cette reculade, l'Occident a obtenu qu'on évite également de faire tourner la con-fée-rance en eau de boudin comme la précédente en accusant Israël d'être le pays le plus raciste du mond... euh, bon, passons! [Yalla, la suite, vite!]

Curieusement, la criminalisation de la liberté de religion dans une majorité de pays musulmans, y compris les grands amis de l'Occident pieux et tolérant, personne n'a pensé à en parler. Les homosexuels, c'est la priorité number ouane, on dirait. Désolé, les Chrétiens, on dirait que vous avez perdu l'avantage du nombre.
Mais il faut avouer que Moumou-Didi n'est pas le plus mal placé pour jacasser sur un racisme politisé déplacé. Relativisons l'outrance de Cactus Jackob : en Iran, le saviez-vous?, les droits de la communauté Chrétienne sont strictement protégés, y compris celui d'utiliser du vin, boisson alcoolisée, dans la pratique hebdomadaire de leur culte. Alors qu'une vaste majorité de pays non chiites, eux, vous colleraient un Nazarite en prison pour crime de prière. (Non, Walid, on ne citera pas de noms.)
Moi, je considère que changer de religion n'offense pas Dieu. Ça offense seulement le monopole (sordide) que certains tentent de s'arroger sur Dieu.
Sol lucet omnibus, fratri. Mais qu'est-ce que j'y connais, moi, en religion? Mécréant comme je suis...

Au Liban aussi, Allah soit loué (loué, c'est le cas de le dire!), tout le monde est libre d'appartenir à sa religion et de la pratiquer. En sus, dans notre beau pays pas si arriéré que cela, le "crime d'apostasie" n'existe pas dans les textes de loi. Si un musulman (ou un chrétien, ou un druze, ou un bouddhiste, ou un végétarien, ou un scientologue, vraiment n'importe qui) choisit de changer de religion, il/elle est légalement libre de le faire. [Par exemple, de nombreux Sunnites sont devenus Chiites pour permettre à leurs enfants filles d'hériter.]
Au pire, sa famille a toutes les chances de le/la déclarer mort(e) dans leurs cœurs et de ne plus jamais lui parler, mais il n'y a pas de "crime d'honneur" impuni pour ces cas-là, et d'ailleurs en général on n'essaie pas de les, euh, "purifier par le sang". Chez nous. Youpi.''Chouette alors! Merci pour l'info!''Je connais des gens dans ce cas. Leur vie est malheureuse, ça se comprend quand ceux que vous aimez vous renient et vous méprisent, mais leur vie N'EST PAS menacée, et encore moins leur liberté de citoyens.
Au passage, en Iran, les transsexuels se voient FINANCER par l'Etat l'opération qui fera d'eux des "elles", des femmes. Plutôt ouvert, comme attitude. Mais je digresse.

Le régime Sioniste, certes, a en pratique une attitude et des pratiques notablement racistes envers les Palestiniens et ses propres citoyens non-juifs, mais a AU MOINS le mérite de ne pas mettre hors-la-loi leur foi même. Il n'existe pas en Israël de "délit de mosquée", "d'infraction par recel de Bibles multiples", ou de "crime de conversion". Rendons à Pilate ce qui appartient à Pilate.
Alors que les Chrétiens d'Orient, c'est toute une culture qui est en train de disparaître dans un silence assourdissant. Tenez, un peu comme ce qui se passe en ce moment même au Kosovo : cimetières profanés, monastères saccagés ou rasés, Orthodoxes lynchés et vivant cloîtrés... La CIA le savait depuis le début, que cette UCK c'est des intégristes.
La trahison des Chrétiens, je la reproche d'abord et avant tout à leurs soi-disant frères des pays puissants, qui vendent leur sang contre du pétrole. Heureusement que le pétrole, bientôt, il n'y en aura plus. Sauf en Norvège, et dans la Russie honnie, qu'à ce moment on se hâtera d'aller courbetter au petit trot, tagada-tagada, gouzi-gouzi.

Entretemps, on aura probablement constaté la disparition officielle des Coptes, des Assyriens, des Chaldéens, des Grands Pandas, des Gorilles de montagne, des Orang-outans de Bornéo, des Baleines Bleues, des Nargles de Saint Louis, et du Dauphin du Yangtse-Kiang (également appelé en Chine "Dauphin Rose du Fleuve Jaune"). Tenez, le temps que je finisse d'écrire ceci, je vous parie qu'une de ces espèces, moins résistante que l'Israelis hebraicus, est déjà, elle, gommée des cartes.
Un vrai tour de cochon. Et... si Momo l'a abandonné, qui donc sauvera encore Porcinet du boucher? Le mérite-t-il seulement, cet animal goinfre et disgracieux? Ou y a-t-il des virus informatiques dans les DVD version espagnole de
Winnie et ses amis, qui menacent nos chers enfants? Quelqu'un a-t-il pensé à nos enfants?

Bon, moi, hein, je m'en fiche, je suis tranquille. Chez moi, j'ai juste un chat et quelques canaris. Pas le moindre porc. Même pas un cochon d'inde! Alors, la politique mondiale, ce n'est pas ce qui va me faire perdre le sommeil ni même l'appétit.
Qui veut une côtelette?

P.S.: Mes excuses à Kurt Westergaard pour la caricature!

P.S.2: Je viens d'apprendre que le chef spirituel des Frères Musulmans en Egypte a rendu un vibrant hommage au Hezbollah, qui est en conflit ouvert avec le gouvernement Moubarak. C'est bien la preuve que Son Altitude Présidentielle Hosni Beyk n'a pas essayé d'amadouer les islamistes avec cette affaire d'abattage porcin. Puisqu'ils ne sont pas du tout amadoués! CQFD...

Number of viewings of this page since December 22nd, 2007:
Nombre total de visites à cette page depuis le 22 décembre 2007:

Free Web Counter
Free Counter