Nearly all the posts are bilingual.
Presque tous les articles sont bilingues.

English spoken. On parle français. (وكمان منفهم عربي، حبيبي)

Most of this blog's contents is subject to copyright. For instance, many of the latest illustrations I've made myself. I'm the cooperative type. If you intend to borrow some material, please contact me by leaving a comment. :-)
La plupart du contenu de ce blog est soumis aux droits d'auteurs. Par exemple, nombre des illustrations les plus récentes sont faites par moi. Je suis du genre coulant. Si vous comptez emprunter du contenu, SVP contactez-moi en laissant un commentaire. :-)

Monday, May 18, 2009

Ils sont fous ces Français!

"These French are crazy!", as Obelix would say.
The following are zany texts in French. Ideally, you should be at least able to read French, if not understand it. Try reading them, and then return here to the English translation to understand their very unobvious meaning!

This is a dictation found in an old school Almanach. If Bernard Pivot had had it in school, I wager he never would have become a French vocabulary buff, only an umpteenth trauma victim of the Republic's School. Even in English this is pretty twisted :

Mister Themother married Miss Thefather.

That marriage gave birth to a greyish-eyed boy.
Mister is the father, Madam is the mother.
Both live together.

The father, albeit father, remained Themother, but the mother, before being Themother, was Thefather.
So the father is the father without being Thefather, since he is Themother, and the mother is Themother, although born Thefather.

Neither is mayor.
Being neither the mayor nor the mother, the father therefore makes no error either by signing Themother.
Themother's greyish-eyed son shall become mayor.
He shall be mayor Themother, greyish-eyed, son of Mister Themother, his father, and Miss Thefather, his mother.

The mayor's mother is murdered and Themother, father of the mayor, loses her.
At the funeral, the father of the mayor's mother, grandfather Thefather, comes over from the seashore, and walks as a peer with mayor Themother, his grandson.

The friends of the mayor, here for the mother, seek for the Themothers, only find the mayor and Thefather, the father of the mayor's mother, come over from the seashore, and so they seek no further!"


An old riddle in the same style. This ones deviously juggles with "je suis", "I am", and "je suis", "I follow" (you follow?) :
I follow man, I follow woman
I am neither man nor woman
I follow one, I follow the other
I am neither one nor the other
I am not what I follow,
For if I were what I follow,
I would not follow what I am.
What am I?

[Less graphically puzzling but perhaps more grammatically correct, one could have written :
"I am not those I follow,
For if I were those I follow"...]
Answer : the dog. Dog follow human, human no follow dog... Woof!

Same here. What is the difference between a fencing teacher, a jeweler and a dressmaker (and while at it, the Doctor)?
None, they're all the same :
The swordmaster parries blows
The jeweler ornates necks
The seamstress... talks and sews!
And a good physician heals... by listening first. ;-)


For finishers, this is not a charade, but it really sounds like one :
A good woman complained to her neighbor about her sick children :
"My first has the flu, my second has the flu, my third has the flu..."
"And your whole?", asked the witty neighbor.
"My whole... home is contaminated and coughing!"


Some other time, I'll tell you about Helen from Cayenne. Who yon invented SMS (Sentimental Messages Simplified) in a time when wireless communication was solely through homing pigeons.
But first, a small break, in order to delect with an ice cream that's literally... cosmic!
(You'll see in my next delirium, heeheehee.)





"Ils sont fous ces Français!", comme dirait Obélix.
Ce qui suit est une collection de textes zinzin en Français. Dans la version en Anglais, vous pourrez lire une traduction quelque peu moins obscure. Si vous êtes bilingue, en tout cas!

Ceci est une dictée trouvée dans un vieil almanach. Si Bernard Pivot l'avait eue à l'école, je gage qu'il ne serait jamais devenu un passionné du vocabulaire, mais un énième traumatisé de l'Ecole Républicaine. Même traduit en Anglais ça reste sacrément tordu :
Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.

De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.
Monsieur est le père, Madame est la mère.
Les deux font la paire.

Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.
Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.

Aucun des deux n'est maire.
N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.
Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.

Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd !"


Vieille devinette dans le même style. Essayez de suivre :
Je suis l'homme, je suis la femme
Je ne suis ni homme ni femme
Je suis l'un, je suis l'autre
Je ne suis ni l'un ni l'autre
Je ne suis pas ce que je suis,
Car si j'étais ce que je suis
Je ne suivrais pas ce que je suis.
Qui suis-je?


Le seul salut, pour résoudre cette devinette, c'est de la transposer à la troisième personne :
Il suit l'homme, il suit la femme
Il n'est ni homme ni femme
Il suit l'un, il suit l'autre
Il n'est ni l'un ni l'autre
Il n'est pas ce qu'il suit,
Car s'il était ce qu'il suit,
Il ne suivrait pas ce qu'il est.
Qui est-ce?

[Moins déroutant à lire mais plus correct grammaticalement, on aurait pu écrire :
"Je ne suis pas ceux que je suis,
Car si j'étais ceux que je suis"...]
Réponse : le chien. Il suit les humains, et non l'inverse...

Au fait, quelle est la différence entre un professeur d'escrime, un bijoutier et une couturière (et accessoirement, le Docteur)?
Aucune :
Le maître d'armes pare les coups
Le bijoutier pare les cous
La couturière... parle et coud!
Et un bon médecin soigne... par l'écoute. ;-)


Pour finir, ce n'est pas une charade, mais ça y ressemble :
Une brave dame se plaint à sa voisine de la santé de ses enfants :
"Mon premier est grippé, mon second est grippé, mon troisème est grippé..."
"Et votre tout?", demande la voisine malicieuse.
"Ma toux... elle est contagieuse!"


Une prochaine fois, je vous parlerai d'Hélène de Cayenne. Qui naguère inventa les SMS (Simple Message Sentimental) en un temps où l'on ne communiquait sans fil que par l'entremise de pigeons voyageurs.
Mais d'abord, une petite pause, le temps de déguster une crème glacée... cosmique!
(Vous verrez au prochain délire, héhéhé.)

1 comment:

Kio said...

reading the piece in French was just too much for me!!


GREAT ONE Pascal!!!!!!! :)

Number of viewings of this page since December 22nd, 2007:
Nombre total de visites à cette page depuis le 22 décembre 2007:

Free Web Counter
Free Counter