Nearly all the posts are bilingual.
Presque tous les articles sont bilingues.

English spoken. On parle français. (وكمان منفهم عربي، حبيبي)

Most of this blog's contents is subject to copyright. For instance, many of the latest illustrations I've made myself. I'm the cooperative type. If you intend to borrow some material, please contact me by leaving a comment. :-)
La plupart du contenu de ce blog est soumis aux droits d'auteurs. Par exemple, nombre des illustrations les plus récentes sont faites par moi. Je suis du genre coulant. Si vous comptez emprunter du contenu, SVP contactez-moi en laissant un commentaire. :-)

Wednesday, May 9, 2012

Vuvuzela time!!!

Don't you just hate it when people blatantly lie to you as if the word "dope" was written on your forehead? When actually it is NOT? (I know, because I've checked!)
And don't you just hate it when people start a conversation by saying "don't you hate it...?", implicitly forcing you to either agree with them or seem rude (and tasteless)?
Anyway. The thing is, I've ordered a stock of Imperial Leather soap for the Pharaonic bath, and as it turns out, that brand of soap makes very little lather. These sneaky jerks made sure to be one letter short of a ruthless worldwide lawsuit for false advertising, but we know better, don't we, dear readers? You and I [don't you just hate it when people say "WE know better"?] are well aware that this is specially designed to trick us into buying a soap which we expect to make lather worthy of a king!
Reminds me of when I bought in the Hamra Souk a pocket mirror bearing the elegantly engraved brand "Vves Saint Laudeit", at the incredible price of 33 cents. Three for a buck! Even though I wasn't getting any high expectations, it took me three times (and a comical triple take, our jester was in stitches) to realize the exact spelling that "technically" didn't make it a counterfeit of a famous brand. Go ahead, read it again carefully, letter by letter.
Most sneaky, isn't it?
They really know all the tricks in the book, these desert jackals.

Allrighty then, onwards to current international news [and hopefully, at some point, to the title's topic, but don't hold your breath].

When it rains, it pours. Especially in the desert! Mali just got itself a second serving of civil messes. I'm tirelessly glad I don't live in Mali. Or in Gaza. Or Iraq. Or Afghanistan. Greece. Spain. Italy. Iceland. Etcæteristan. In fact, I'm just glad my cosmic pyramid can bid this Ra-forsaken planet bye-bye any time I get really fed up with all the ruckus outside my windows. Maybe one of these days I'll pay a courtesy visit to my old friend the Little Prince, on asteroid B 612. It's really been a while. Gee, he must be in his late teens by now... (Howdy Ollie! How's your rose?)

A couple of weeks ago, road traffic in Beirut was disturbed by a public gathering of our Armenian community. In commemoration (not a celebration!!!) of the genocide, they marched up to the Turkish embassy before targeting its general direction with a collective look of contempt, a disdainful gaze, an angry stare, a bunch of stern expletives, and several unflattering epithets. Some of which were even written on signs, in case the target isn't entirely illiterate. Hah! That'll show them Turks! I bet they must be shaking in their boots (or slippers?) by now.
I'm all with my friends, Armenians and fellow citizens (lend me your ear). I don't like them Ottomans either. They starved my grandfather in 1917, and on top of that they defamed the fine people of Italy, who had generally left us in peace ever since Julius Caesar had a slight domestic argument with his stepson Brutus.
Indeed, about a century ago, in the middle of the world war, and just when moocher locusts had munched up all the country's food, the Turks confiscated every last remaining crumb, and snickeringly told the stomach-grumbling local populace to "blame it on the Italians", whose war fleet was besieging the empire of their Asia Minor enemies. It's no joke, one-third of Lebanon's population died because of that. To this day, whenever something is really messed up in the management of this country with no accountable soul in sight (you'd be surprised how often this tends to occur...), the Lebanese ironically say "blame it on the Italians!".
At least, they play good football. You can ask Marco Materazzi.

Aah, soccer football... Say, if you've enjoyed the South Africa World Cup... or perhaps want to annoy someone who's hated it , now you can view my blog just as if you were still watching a World Cup game! How cool is that, hunh?
And it works with almost any website, just insert in your browser's address bar, just after the "http://" part. (Or use their main site.)
Oh, one last thing: I warmly suggest you DO NOT try this at work. You might have a hard time convincing your boss that you're not actually goofing off watching soccer on company hours!

South Africa... this sensationally fantabulous nation makes even Senegal look like backwards primitives by comparison. In their kingdom-province of Swaziland, nearly 50% of the population still doesn't have AIDS. I'm impressed. Must be thanks to the dedicated efforts of Dr Beetroot. (Not to be mistaken with her esteemed colleague Dr Strangelove.)

South Africa™ has a great abundance of misunderstood and underrated geniuses among its leaders (even more so than in Lebanon), which makes me very optimistic for the place. For instance, they don't politicalcorrectly refer to Blacks as "Afro-Africans" [© P-04Ref.], but as "previousely disadvantaged"®. I'm guessing after they seized their own destinies from the, uh, "European-Africans", they've all become financially secure.
Meet another marvelistic example of native African intellectualous splenditude: her Altitude Nomsa Dube (in arabic: معاليها), hi-ranking official of the KwaZulu-Natal province. She has discovered that God is racist. No, really, I'm not kidding! It's now scientifically established, thanks to her. Investigating in Mpumazi about seven people who died after being struck by lightning on April 29th, she has declared: "We will do an investigation and talk to the national department of science and technology on what is the cause of the lightning, and if it only happened to the previously disadvantaged as I have never seen any white people being struck by lightning. [Neither have I, Nomsa. Neither have I. I was never there on time.] Scientists from the department could perhaps help us and come up with instruments that could help community members protect themselves against lightning. The department has dealt with floods and fires, but lightning was new to us."
By Zeus and thundering typhoons, the country is clearly in excellent hands!
I have offered her department my collaboration, being myself a classical yet modest genius (a well-known Lebanese social category, there's one in every village). I've already helped them determine that lightning is caused by the nuclear fission of a glowing green atmopspheric element known as Kaboomite or Fulgurite, which mumbling physicists call "isotopic Benjaminfranklinium". It was first extracted from the rare mineral alloy Mjölnire, which I've picked up amidst the projectiles from the Eyjafjallajökull eruption in 2010 [that field research cost me 17 brand new asbestos umbrellas]. The potential technical implications of this "lightning" phenomenon are mind-staggering. To the point that the Palestinian authority has contacted my Pharaonic embassy in Switzerland, informing me that similarly, lightning in the Territories seems to never strike jewish settlers, only arabs. Very puzzling.

Too bad I'm so busy these days conceiving my own religion. (Let it not be said that my title as "divine Pharaoh" was just honorific causa!) Perhaps it is time for me to explain the basics of it:

Sometimes, it feels to me like there's a stern yet wise cosmic karma at work in the world. In spite of everything, of our "best" efforts at being mindless jingoistic bigoted retrograde herds, we still haven't utterly pulverized our whole planet; even though we've got enough thermonukes to do it about 100 times, they say. (I myself have a huge stockpile of red beans and chili peppers in my pyramid's regal kitchens. A word to the wise, do NOT mess with the P-04's micro-nation!) And yet, we're still there buggering the Universe with our microscopic arrogance. Somehow we've even managed to invent enough technology, medical and social progress to get a vague idea of what civilization might/should look like. Incredible but true!

An example of this seeming automatic equilibrium: after getting us all hyped up for decades about the Malthusian scarecrow of the "African demographic bomb", today the fear of some experts is completely opposite. The AIDS epidemic, made rampant by the irresponsible behavior of entire societies and nations, is threatening Africa with a demographic implosion. This disease, slow enough to never create obvious avoidable epidemic pockets (abscesses?) like cholera or the plague, exterminates children that are born contaminated before they get a chance to reproduce in their turn. Even accounting with typical teenage precociousness in the jungles, savannas and american ethnic suburbs. And this, nationwide. In spite of all the intensive beetroot culture that has been ordered!
In this context, who's most likely to just survive and spread their genes? Those least stupid, who at least have enough brains to use condoms or exert SOME control over their lowest instincts. If intelligence in inherited, then the genetic stupidity of that continent is quietly decreasing as we speak. And if it's NOT inherited, this would explain why the tsunami of idiocracy still hasn't completely swept the Earth. (Or so it seems to our average I.Q. today!!! Perspective...) We can thank the Darwin Awards: "they" always slip through the safety nets.

Like I said recently, you cannot educate people from the outside. It's just not realistic. Even God doesn't bother to try it, "mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens" -- (Friedrich Schiller). Yes, undoubtedly the AIDS hecatomb is something horrible in terms of individual human dramas, but -forgive me for saying that- in the grand scheme of things, maybe it is still for the best. In the interest of our species and its spirit. Maybe in the overall total, it's the minimal unavoidable suffering, the lesser evil. Widespread collective idiocy, such as Statewide religious fanatism, hysterical moral uptightedness, or "due respect" to retarded "traditions", just drags the progress of our species to the bottom of the tar pit, near the dinosaurs. And since there is practically nothing we can do against the consequences of mass idiocy, this "maybe for the best" hypothesis is a comforting thought.

Why does it sometimes feel like I'm the only one not worried about this unstoppable drama? [Don't you hate feeling like Cassandra, always right but never listened to?] Sure, if there are millions less impoverished illiterates to capitalistically exploit, some billionaires are going to see a drop in the growth rate of their insane fortunes, but why should you and I care? The lambda citizen in the West is far more worried about the socio-economical consequences of ever-increasing immigration. (If they immigrate without adapting and integrating, it IS a real problem.) And I, for one, believe that a lot of species, like parrots, elephants, cheetahs, rhinos... would fare much better without the pressure of those prolific hairless primates they have for neighbors. 6 or 7 billion bipeds isn't exactly a dwindling species!
There IS too many of us... especially of the less thinking ones. (But don't you go and think I'm generalizing to everybody the foibles of just 95% of us!) We plunder, pollute and vandalize like there is no tomorrow... and this is precisely why there may very well not be one. "Tsk, tsk!" -- (Daffy Duck)

Earth doesn't really need us. The Universe doesn't really need us. GOD doesn't really need us, in spite of what we've been indoctrinated to believe. To very pompously and arrogantly believe! (Do YOU care about the bacteria in your garden's dirt, what they might think of you, and whether they worship your gigantic pluricellular might or sing your name in nanoscopic clouds of synchronized pheromones?)
But I do believe that the Yangtze will never be the same now without its dolphins.
And Mt Kilimandjaro will never be the same, now that seeing the eternal snows requires you to wait for their season!
Nothing comes completely for free. We need to at least prove worthy of having this planet. My cat appreciates good luxury soft fabrics. My canary loves my classical music CDs. Someone still has some poetic sense, but usually it's not a human...
If we are raised to believe that Santa Claus will bring us even more toys every year, even though we're despicable spoiled brats who keep breaking them overnight because "it was a free present anyway", well... some day, we'll wake up on Yule morning and not even find a lump of coal. That's right, the planetary resources in mineral coal are ALSO seriously dwindling.

Anecdote: at McRonald's®, a kid opens his Merry Lunch® loudly-colored single-use box, casually tosses the Plastic Toy® on the ground, and eagerly bites into his MegaBurger®. His mother sternly scolds him: "There's a child in China who's worked in a sweatshop to make that toy, so you pick it up and play with it right now."

Just out of curiosity, was it hard, staying focused on my philosophy with the sound of them vuvuzelas? Or did you do what I did during the World Cup: hit the Mute button and sigh in relief?

OK, to reward your patience, here's another joke about the deep metaphysical implications of insistently doing something very stupid:

In the loony house, a nutcase is hitting himself on the head with a hammer. Another whacko asks him:
- Hey, what are you doing? Are you crazy?
- On the contrary! You have no idea how GOOD it feels when I stop!

Next time, I shall amaze you with one of my recent scientific discoveries, and share with you all the irrefutable proofs I have gathered. You just won't believe it. It's a truly amazing fizzical finding!!!

Franchement, vous n'avez pas horreur de ça lorsque les gens vous mentent outrancièrement comme s'il y avait marqué "nigaud" sur votre front? Alors que ce n'est PAS marqué? (Je le sais, parce que j'ai vérifié!)
Et vous n'avez pas horreur de ça lorsque les gens entament une conversation en disant "n'avez-vous pas horreur de ça...?", vous forçant implicitement à être d'accord avec eux, sous peine de passer pour un impoli (et pour quelqu'un qui n'a aucun goût)?
Bon, bref. Le fait est que j'ai commandé un lot de savon Imperial Leather ("Cuir Impérial" en anglais) pour le bain Pharaonique, et il s'avère que cette marque de savon fait très peu de mousse ("lather" en anglais). Ces salauds sournois ont veillé à rester à une lettre d'un féroce procès mondial pour publicité mensongère, mais nous ne sommes pas dupes, n'est-ce pas, chers lecteurs? Vous et moi [n'avez-vous pas horreur qu'on vous prenne à partie en disant "ON n'est pas dupes"?], nous savons(!) parfaitement que ceci est conçu spécialement pour nous entourlouper, en nous faisant acheter un savon dont nous attendons qu'il fasse une mousse digne d'un roi!
Ça me rappelle la fois où j'ai acheté au Souk de Hamra un miroir de poche portant la marque élégamment gravée "Vves Saint Laudeit", au prix incroyable de 25 centimes d'euro. Une balle les quatre! Bien que je ne me faisais guère d'illusions, il m'a fallu y regarder à trois fois (et me retourner stupéfait à trois reprises, c'était hilarant à voir, notre bouffon était plié en quatre) pour réaliser l'orthographe exacte qui "techniquement" n'en faisait pas une contrefaçon d'une marque célèbre. Allez-y, relisez soigneusement, lettre par lettre.
Drôlement sournois, n'est-ce pas?
Ils connaissent vraiment tous les trucs du manuel, ces chacals du désert.

Très bien, passons maintenant aux nouvelles récentes de l'actu internationale [et avec un peu de chance, tôt ou tard, au sujet du titre, mais à votre place je ne retiendrais pas mon souffle].

Ça va mal et ça dure. Quand il pleut, c'est à verse. Surtout dans le désert! Le Mali vient de se resservir une grosse louche de pagaille civile. Je me réjouis inlassablement de ne pas habiter le Mali. Ou Gaza. Ou l'Irak. L'Afghanistan. La Grèce. L'Espagne. L'Italie. L'Islande. L'Etcæteristan. En fait, je me réjouis tout bonnement de ce que ma pyramide cosmique peut dire adios amigos à cette nom-de-Râ de planète n'importe quand lorsque j'en aurai vraiment marre de tout ce vacarme sous mes fenêtres. Peut-être qu'un de ces quatre j'irai faire une visite de courtoisie à mon vieux copain le Petit Prince, sur l'astéroïde B 612. Ça fait vraiment une paye. Bon sang, à l'heure qu'il est il doit être à la fin de l'adolescence... (Coucou Ollie! Comment va ta rose?)

Il y a environ une quinzaine, la circulation à Beyrouth a été perturbée par un rassemblement public de notre communauté Arménienne. Pour commémorer (mais pas pour
fêter!!!) le génocide, ils ont défilé jusqu'à l'ambassade de Turquie, avant de lancer dans sa direction générale un regard collectif de mépris, un coup d'œil dédaigneux, une œillade furieuse, un paquet de jurons sévères, et plusieurs épihètes peu flatteuses. Dont certaines étaient même écrites sur des pancartes, au cas où la cible ne serait pas complètement illettrée. Et paf! Ça leur apprendra, à ces têtes de Turcs! Je parie qu'en ce moment ils doivent en trembler dans leurs babouches , hahaha.
Je suis à fond avec mes amis, Arméniens et compatriotes (prêtez l'oreille). Moi non plus je ne les aime pas, ces Ottomans. Ils ont
affamé mon grand-père en 1917, et en plus ils ont diffamé le brave peuple d'Italie, qui en général nous avait fichu la paix depuis l'époque où Jules César a eu un léger différend familial avec son beau-fils Brutus.
En effet, il y a environ un siècle de cela, en pleine guerre mondiale, et juste au moment où ces pique-assiettes de criquets avaient boulotté toute la bouffe du pays, les Turcs confisquèrent les miettes restantes jusqu'à la dernière, avant de ricaner devant les estomacs gargouillants de la population locale: "allez donc vous plaindre aux Italiens". Italiens dont la flotte militaire assiégeait l'empire de leurs ennemis d'Asie Mineure. C'est pas une blague, un tiers de la population du Liban en est morte. Aujourd'hui encore, chaque fois que quelque chose va vraiment de travers dans la gestion de ce pays et que les responsables sont tous aux abonnés absents (vous seriez surpris combien cela tend à se produire...), les Libanais ironisent en disant "la faute aux Italiens!".
Au moins, eux, ils jouent bien au foot. Demandez donc à Marco Materazzi.

Aah, le football "soccer"... Tiens, au fait, si vous avez apprécié la Coupe du Monde d'Afrique du Sud... ou peut-être si vous voulez embêter quelqu'un qui l'a détestée , vous pouvez maintenant visionner mon blog exactement comme si vous étiez toujours en train de regarder un match de Coupe du Monde! Hein que c'est trop cool?
Et ça marche avec quasiment n'importe quel site web, insérez simplement dans la barre d'adresses de votre navigateur, juste après le "http://". (Ou utilisez leur site principal.)
Oh, une dernière petite chose: je vous suggère cordialement de NE PAS essayer ceci au boulot. Vous pourriez bien avoir un peu de mal à convaincre votre patron que vous n'êtes pas vraiment en train de glander à regarder du football pendant les heures de bureau!

Dr BetteraveL'Afrique du Sud... à côté de cette nation sensationnellement fantabuleuse, même le Sénégal ressemblerait à un tas de primitifs rétrogrades. Dans leur royaume-province du Swaziland, presque 50% de la population n'a toujours pas le SIDA. Je suis impressionné. Ce doit être grâce aux efforts dévoués du Dr Betterave. (A ne pas confondre avec son estimé collègue le Dr Folamour.)

L'Afrique du Sud™ abonde grandement en génies incompris et sous-estimés parmi ses dirigeants (plus encore qu'au Liban), ce qui me rend très optimiste pour cet endroit. Par exemple, ils ne désignent pas politico-correctement les Noirs comme des "Afro-Africains" [© P-04Ref.], mais comme des "anciennement désavantagés"®. Je présume que, maintenant qu'ils ont repris en main leurs propres destinées aux, euh, "Euro-Africains", ils sont tous devenus financièrement assurés.
Je vous présente un autre exemple merveillistique de splenditude intellectuelleuse Africaine native: son Altitude Nomsa Dube (en arabe: معاليها), responsable de rang haut-perché de la province du KwaZulu-Natal. Elle a découvert que Dieu est raciste. Non, vraiment, je déconne pas! Dorénavant, grâce à elle, la chose est scientifiquement établie. En enquêtant à Mpumazi sur la mort de sept personnes frappées par la foudre le 29 avril, elle a déclaré (verbatim): "
Nous allons faire une enquête et parler au département national de science et technologie sur quelle en est la cause de la foudre, et est-ce qu'elle est arrivée seulement aux anciennement désavantagés car je n'ai jamais vu de personnes blanches en train de se faire frapper par la foudre. [Moi non plus, Nomsa. Moi non plus. Je n'étais jamais sur place à temps.] Les scientifiques du département pourraient peut-être nous aider et trouver des instruments qui pourraient aider les membres de la communauté à se protéger contre la foudre. Le département a eu affaire à des inondations et des incendies, mais la foudre c'était nouveau pour nous."
Nom de Zeus et tonnerre de Brest, le pays est visiblement en d'excellentes mains!
J'ai offert ma collaboration à son département, étant moi-même un génie classique bien que modeste (c'est une catégorie sociale Libanaise bien connue, il y en a un dans chaque village). Je les ai déjà aidés à déterminer que la foudre est causée par la fission nucléaire d'un élément atmosphérique vert phosphorescent connu sous le nom de Kaboomite ou Fulgurite, que les physiciens marmonnants appellent le "Benjaminfranklinium isotopique". Il fut extrait pour la première fois d'un alliage minéral rare, le Mjölnire, que j'ai ramassé parmi les projectiles de l'éruption de l'Eyjafjallajökull en 2010 [cette recherche sur le terrain m'a coûté 17 parapluies d'amiante
flambants neufs]. Les implications techniques potentielles de ce phénomène de "foudre" sont vertigineuses. Au point que l'autorité Palestinienne a contacté mon ambassade Pharaonique en Suisse, m'informant que de la même façon, la foudre dans les Territoires semble ne jamais frapper les colons juifs, seulement les arabes. Très intrigant.

Dommage que je soie si occupé ces jours-ci à concevoir ma propre religion. (Il ne sera pas dit que mon titre de "divin Pharaon" était juste honorifique causa!) Peut-être est-il temps que je vous en explique les bases:

Par moments, j'ai l'impression qu'il y a un karma sévère mais sage à l'œuvre dans le monde. Malgré tout, en dépit de nos "meilleurs" efforts pour être des troupeaux rétrogrades de bigots chauvins sans cervelle, nous n'avont toujours pas pulvérisé intégralement notre planète toute entière, et ce bien que nous disposions d'assez de thermonukes pour le faire environ 100 fois, paraît-il. (J'ai moi-même un énorme arsenal de fayots rouges et de piments mexicains stocké dans les cuisines régales de ma pyramide. Avis aux amateurs, ne vous frottez PAS à la micro-nation du P-04!) Et malgré cela, nous sommes toujours là à enquiquiner l'Univers avec notre arrogance microscopique. Nous nous sommes mêmes débrouillés (allez savoir comment) pour inventer suffisamment de technologie, de progrès médical et social, pour nous donner une vague idée de ce à quoi la civilisation pourrait/devrait ressembler. Incroyable mais vrai!

Un exemple de cet apparent équilibre automatique: après nous avoir monté le bourrichon pendant des décennies sur l'épouvantail Malthusien de la "bombe démographique Africaine", aujourd'hui la crainte de certains experts est à l'opposé complet. L'épidémie de SIDA, dramatiquement attisée par le comportement irresponsable de sociétés et nations entières, menace l'Afrique d'une implosion démographique. Cette maladie, assez lente pour ne jamais créer de poches épidémiques évidentes (des abcès?) dont on pourrait rester à prudente distance comme dans le cas du choléra ou de la peste, extermine les enfants qui naissent contaminés avant qu'ils n'aient l'occasion de se reproduire à leur tour. Même en tenant compte de la précocité typique des ados dans les jungles, les savanes, et les banlieues ethniques nord-américaines. Et ceci, à l'échelle des nations. En dépit de toute la culture intensive de betteraves qui a été décrétée!
Dans ce contexte, qui est-ce qui a le plus de chances de simplement
survivre et répandre leurs gènes? Ceux qui sont les moins stupides, qui ont au moins assez de cervelle pour utiliser des capotes ou exercer un minimum de contrôle sur leurs plus bas instincts. Si l'intelligence est héréditaire, alors la bêtise génétique de ce continent est en train de baisser discrètement au moment où nous parlons. Et si elle n'est PAS héréditaire, cela expliquerait pourquoi le tsunami de l'idiocratie n'a toujours pas complètement submergé la Terre. (Ou bien c'est notre Q.I. moyen aujourd'hui qui n'est pas capable de le voir!!! Question de perspective...) Nous pouvons remercier les Prix Darwin: "ils" arrivent toujours à passer à travers les mailles des filets de sécurité.

Comme je l'ai dit récemment, on ne peut pas éduquer les peuples depuis l'extérieur. Ce n'est tout simplement pas réaliste. Même Dieu ne se donne pas la peine d'essayer, "
mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens" -- (Friedrich Schiller). Oui, assurément, l'hécatombe du SIDA est une chose horrible en termes de drames humains individuels, mais -pardon de le dire- dans le grand cadre des choses, peut-être que c'est quand même pour le mieux. Dans l'intérêt de notre espèce et de son esprit. Peut-être que dans le bilan global, c'est le minimum de souffrance inévitable, le moindre mal. L'imbécillité collective à grande échelle, comme par exemple le fanatisme religieux d'Etat, l'hystérie morale coincée, ou le "respect dû" à des "traditions" attardées, cela ne fait que tirer le progrès de notre espèce vers le fond du puits de goudron, à côté des dinosaures. Et puisqu'il n'y a pratiquement rien que nous puissions faire contre les conséquences de la stupidité de masse, cette hypothèse de "peut-être pour le mieux" est une pensée consolatrice.

Pourquoi ai-je parfois l'impression d'être le seul que ce drame inéluctable n'inquiète pas? [Vous n'avez pas horreur de vous sentir comme Cassandre, avoir toujours raison mais ne jamais être écouté?] Bon, c'est sûr que, s'il y a des millions d'illettrés miséreux en moins à exploiter, certains milliardaires vont voir baisser le taux d'accroissement de leurs fortunes insensées, mais en quoi cela devrait nous inquiéter, vous et moi? Le citoyen lambda en Occident est bien plus inquiet des conséquences socio-économiques de l'immigration sans cesse accrue. (S'ils immigrent sans s'adapter et s'intégrer, alors oui, c'est un véritable problème.) Et pour ma part, je pense que nombre d'espèces, comme les perroquets, les éléphants, les guépards, les rhinocéros... se porteraient bien mieux sans la pression des primates primitifs sans poils qui leur servent de voisins. 6 ou 7 milliards de bipèdes, ce n'est pas vraiment une espèce sur le déclin!
Nous SOMMES trop nombreux... surtout de ceux qui pensent le moins. (Mais n'allez surtout pas croire que je généralise à
tout le monde les défauts de seulement 95% d'entre nous!) Nous pillons, polluons et vandalisons comme s'il n'y avait pas de lendemain... et c'est précisément pourquoi il pourrait bien ne pas y en avoir un. "Tsk, tsk!" -- (Daffy Duck)

La Terre n'a pas vraiment besoin de nous. L'Univers n'a pas vraiment besoin de nous. DIEU n'a pas vraiment besoin de nous, en dépit de ce qu'on nous a endoctrinés à croire. A croire avec beaucoup d'arrogance et de suffisance! (Et vous, est-ce que ça vous importe, les bactéries dans la boue de votre jardin, ce qu'elles pourraient penser de vous, et si elles adorent ou non votre gigantesque puissance pluricellulaire ou bien chantent votre nom en nuages nanoscopiques de phéromones synchronisées?)
Par contre, je crois foncièrement que le Yangtzé ne sera plus jamais le même sans ses dauphins.
Et le Mont Kilimandjaro ne sera plus jamais le même, maintenant que pour voir les neiges éternelles il faut attendre que ce soit la saison!
Rien n'est complètement gratuit. Nous devons au moins nous montrer dignes d'avoir cette planète. Mon chat apprécie les bons tissus doux de qualité. Mon canari adore les CDs de musique classique. Il y en a qui ont encore un peu de sens poétique, mais en général ce ne sont pas des humains...
Si on nous éduque dans la croyance que Papa Noël nous apportera toujours davantage de joujoux chaque année, même en étant d'affreux garnements pourris qui les cassent en moins d'une journée parce que "de toute façon c'était un cadeau gratuit", eh bien... un de ces jours, nous nous réveillerons le matin de Noël et nous ne trouverons même pas un morceau de charbon. Ben oui, les ressources planétaires en charbon de mine sont ELLES AUSSI sérieusement en baisse.

Une anecdote: chez McRonald's®, un gosse ouvre la boîte jetable aux couleurs criardes de son Merry Lunch®, jette négligemment le Jouet De Plastique® par terre, et mord avec appétit dans son MegaBurger®. Sa mère le gronde sévèrement: "Il y a un enfant en Chine qui a travaillé dans des conditions d'esclave pour fabriquer ce jouet, alors tu le ramasses et tu joues avec tout de suite."

Par simple curiosité, est-ce que c'était difficile pour vous, de rester concentrés sur ma philosophie avec le bruit de ces vuvuzelas? Ou bien avez-vous fait la même chose que moi pendant la Coupe du Monde: couper le volume d'un geste sur la télécommande et soupirer de soulagement?

Okkeille, pour vous récompenser de votre patience, voici une seconde blague sur les profondes implications métaphysiques qu'il y a à faire mordicus quelque chose de très stupide:

A l'asile des fous, un dingue se tape sur la tête avec un marteau. Un autre cinglé lui demande:
- Hé, mais qu'est-ce que tu fais? T'es pas un peu fou?
- Au contraire! Tu n'imagines pas le BIEN que ça me fait quand je m'arrête!

La prochaine fois, je vous épaterai avec une de mes découvertes scientifiques récentes, et je partagerai avec vous les preuves irréfutables que j'ai rassemblées. Vous n'allez pas y croire. C'est une trouvaille
fizzique absolument sensationnelle!!!

No comments:

Number of viewings of this page since December 22nd, 2007:
Nombre total de visites à cette page depuis le 22 décembre 2007:

Free Web Counter
Free Counter